Aujourd’hui, la bande-annonce finale de Simetierre 2019 a été dévoilée et elle a fait grand bruit, mais pas forcément comme elle le voulait. Pourquoi ? Déjà, elle en montre beaucoup trop. Mais surtout, elle montre un changement important avec le roman de Stephen King qu’on aurait préféré découvrir au cinéma et qui déplaît fortement à beaucoup, beaucoup de fans. Je vais tenter ici d’apporter des explications à ce changement. Si vous ne voulez pas vous faire spoiler, je vous déconseille d’aller plus loin dans votre lecture.

Si vous connaissez l’histoire grâce au roman de Stephen King ou à l’adaptation de Mary Lambert de 1989 ça ne change rien. Vous vous rendez bien compte que quelque chose cloche : oui, vous ne rêvez pas, ce n’est pas Gage qui meurt et revient “à la vie”, c’est sa grande sœur Ellie.

Notons tout de même que cette version de Simetierre sera plus fidèle que celle de Mary Lambert au moins sur un point : on y retrouve le Wendigo qui était dans le livre de Stephen King, mais pas dans le film de 1989.

Mais alors pourquoi Ellie meurt-elle à la place de Gage ?

On commence par mon avis personnel ? Allez. Les films d’horreur sont à la mode auprès du jeune public. Comment faire s’identifier un jeune public à un film d’horreur pour en assurer le succès ? En y mettant une jeune en personnage principal, tout simplement. Après tout, quand on voit le succès de Ça Chapitre 1, c’est tentant…

Mais les équipes du films ont d’autres arguments intéressants.

Se démarquer du précédent film

Le scénario a été écrit par Jeff Buhler, et Lorenzo di Bonaventura, le producteur, s’est exprimé à propos de ce changement :

“Croyez-moi, on était nerveux. Si on vous avait donné ce que vous avez déjà eu, nous n’aurions pas fait du bon boulot. Moi aussi je suis très protecteur mais je veux chaque fois une nouvelle expérience et j’ai l’impression que les équipes ont vraiment réfléchi à ce choix.”

Encore heureux ! Manquerait plus que de tels changements soient décidés à la va-vite… En tout cas que l’on soit satisfait de cette décision ou pas, le choix de vouloir faire différent de ce qui a déjà été fait peut s’entendre, même si cela fait perdre du sens à ce qu’a voulu raconter Stephen King.

Se démarquer de ce qui a déjà été fait

D’après le réalisateur Dennis Widmyer : “Le premier film a été tourné en grande partie avec une poupée. C’est effrayant et c’est efficace. Mais on a déjà eu Chucky et on a aussi déjà vu le petit garçon essayer de tuer, ça fonctionne mais…” Encore une fois, c’est bien l’idée de vouloir faire quelque chose de nouveau qui est avancé.

Jeux d’esprit

Dans le roman de King, Gage revient possédé par un esprit malveillant et en colère. Il n’est pas violent que physiquement, il est aussi extrêmement sadique et joue à des jeux psychologiques. Pour l’autre réalisateur, Kevin Kölsch, ce n’était pas possible dans le nouveau film : “Ceux qui n’ont pas lu le livre et vu seulement le film vont penser que des choses ont changé. ‘Pourquoi ils leur font dire ça ?’ Si vous prenez le livre, certains dialogues en sont directement extraits, et ils n’ont pas pu les mettre dans le film original car on ne peut pas les faire dire à un enfant de trois ans.” Nouvel argument : c’est plus facile de faire jouer le rôle de l’enfant tueur possédé à une jeune actrice de 10 ans qu’un enfant de 3.

L’éthique

C’est l’argument qui semble le plus évident. Ce n’est pas seulement difficile de faire jouer un enfant de trois ans, c’est aussi un risque pour l’enfant lui-même. Un enfant en bas âge peut facilement confondre fantasme et réalité, tandis que Jeté Laurence, l’actrice qui incarne Ellie, a fêté ses 11 ans sur le tournage et était pleinement consciente du fait que les parties macabres étaient imaginaires.

“Gage est si jeune, on ne peut pas aller aussi loin avec les comédiens.” a déclaré Di Bonaventura. ce n’est pas pour blâmer les pauvres Hugo et Lucas Lavoie, les jumeaux qui se sont alternés pour jouer Gage Creed. Mais ainsi ils ont été tenus loin des routes et des scalpels, se contentant de devoir être tristes ou effrayés, rien de traumatisant pour eux.

L’émotion

Les réalisateurs ont pensé que ce changement renforcerait l’histoire, en partie parce que la douce relation entre Ellie et son voisin âgé, Jud Crandall (John Lithgow), était un élément fort du livre.

Avant que l’impensable ne frappe la famille Creed, Jeté Laurence et John Lithgow partagent des moments amusants et bienveillants, qui ajoutent de la profondeur à sa fin prématurée (orchestrée dans la bande-annonce par son chat retrouvé, Church).

Un autre moment fort de Laurence est évoqué dans la caravane : le câlin qu’elle donne à sa mère Rachel (Amy Seimetz), littéralement sous le choc, tandis que son père Louis (Jason Clarke) tente d’expliquer l’impensable à sa femme.

Jeté Laurence est capable de jouer et d’exprimer bien plus qu’un très jeune enfant : elle semble être une enfant perdue qui ne comprend pas non plus ce qui se passe. Est-ce la vraie Ellie qui tente de se faire entendre par-dessus la voix de ce qui la possède ? Ou est-ce calculé de la part de son “hôte” ? Pour Widmyer, un jeune enfant n’aurait pas pu jouer ça :

“Une fille de 8 ans comprend ce qui lui est arrivé sur la route. Elle comprend qu’elle est morte. Elle sait non seulement tuer physiquement une personne, mais aussi la détruire psychologiquement.”

Est-ce que l’essence de l’histoire de Stephen King est respecté ?

C’est ce que King demande toujours : il approuve une adaptation, si l’essence de ce qu’il a fait est respecté. Pour Widmyer, c’est le cas :

“L’une des choses que nous avons aimées dans le roman, c’est que c’est toujours le personnage d’Ellie qui questionne. Elle demande si son chat est décédé et pose de grandes questions. C’était donc bien que ce soit elle, de faire écho à ces questions à son père, de résoudre les précédentes conversations. C’était un bon moyen de tout relier.”

Kolsch a ajouté : “Vous devez être sûr de faire des changements pour les bonnes raisons, pas uniquement pour choquer. Et ce changement sur Ellie a beaucoup de sens dans l’histoire.”

Rappelons enfin qu’une adaptation se doit d’adapter, et non pas de retranscrire. Ce qui est fait pour être lu n’est pas toujours fait pour être vu. “Je pense que la clé de tout succès est que si vous traitez le matériau d’origine littéralement, le résultat sera très statique et obsolète. Mais si vous apportez trop de modifications, vous en perdez l’essence. Il faut un équilibre parfait. Il s’agit d’accepter ce que le livre tente de dire, et non d’essayer de changer de ton, de rythme et de perspective, tout en faisant évoluer les choses.” pour di Bonaventura.

Les débats sur ce changement n’ont pas fini d’animer les conversations des fans, mais voilà qui éclaire un peu plus nos lanternes.

Verdict le 10 avril 2019.

Merci à Emma sur Twitter qui m’a envoyé cet article d’Entertainment Weekly dont est tirée l’analyse que vous venez de lire.

À propos de Simetierre

Attendue dans les salles obscures françaises le 10 avril 2019, Simetierre, de Dennis Widmyer et Kevin Kolsch est basé sur un scénario de Jeff Buhler. Il n’y aura qu’un seul film“Rated R”, qui est produit par Lorenzo di Bonaventura, Mark Vahradian et Steven Schneider, avec Alexandra Loewy en tant que productrice exécutive.

Le casting de Simetierre 2019 :

Synopsis : Le docteur Louis Creed (Jason Clarke), sa femme Rachel (Amy Seimetz) et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s’installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin, Jud Crandall (John Lithgow). Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.

Simetierre de Stephen King avait déjà été porté à l’écran par Mary Lambert en 1989 qui prépare une version remasterisée. Ce nouveau film ne sera “pas un remake” de la première adaptation.

5 Commentaires

  1. Pourquoi pas, car comme le dit la dernière partie de l’article, si l’essence de l’oeuvre est conservée, alors je n’y vois aucun problème personnellement. En tout cas je vais faire comme d’habitude et me préserver du trailer final pour garder un peu plus de mystères.
    Merci pour les infos.

  2. Puis surtout une adaptation n’est pas a la « lettre » prés le livre (ou comics, jeu, ect). C’est obliger qu’il y’a des changement (ensuite mieux ou moins bien…Chacun se fera sa propre opinons).

  3. “Gage est si jeune, on ne peut pas aller aussi loin avec les comédiens.” a déclaré Di Bonaventura. ce n’est pas pour blâmer les pauvres Hugo et Lucas Lavoie, les jumeaux qui se sont alternés pour jouer Gage Creed. Mais ainsi ils ont été tenus loin des routes et des scalpels, se contentant de devoir être tristes ou effrayés, rien de traumatisant pour eux.
    ~~~> je trouve ça désolant: en 30 ans, on régresse au point de faire du politiquement correct à tout prix. J’ai toujours quand même envie de voir ce film, mais je suis déçu quand j’apprends les raisons qui ont motivé ce changement, données par le producteur. Il n’aurait pas du s’attaquer à du King dans ce cas, mais chercher un roman plus politiquement correct.

Laisser un commentaire