L’auteur Brian Keene a apporté plus de précisions quant à l’adaptation en bande dessinée de Gwendy et la Boîte à Boutons, qui fera beaucoup de liens avec le multivers de Stephen King.

En novembre dernier, l’auteur Brian Keene qui travaille régulièrement avec les éditions Cemetery Dance, avait dévoilé dans sa newsletter qu’il était sur un projet d’adaptation en bande dessinée de Gwendy et la Boîte à Boutons, le roman court de Stephen King et Richard Chizmar. Il avait précisé à l’époque qu’elle comprendrait des éléments absents du livre, sans dire si elle adapterait en partie les deux tomes suivants : La Plume Magique de Gwendy et Gwendy’s Final Task.

A part une confirmation il y a quelques jours de la part de Richard Chizmar que le projet est toujours en cours, on n’en avait plus de nouvelles. Mais Brian Keene en a dévoilé un peu plus dans sa dernière newsletter, dont voici ma traduction :

J’ai travaillé sur « Invisible Monsters » et sur le « Projet Castle » (beaucoup de gens ont compris ce qu’est ce dernier, et Richard Chizmar l’a confirmé lors d’un live sur YouTube, alors tant pis — passons-nous du nom de code). Le « Projet Castle » est en fait un roman graphique adaptant Gwendy et la Boîte à Boutons de Stephen King et Richard Chizmar. Cependant, il va au-delà de la nouvelle et s’intéresse aux autres résidents et habitants de Castle Rock, et ce qu’ils faisaient pendant les événements de la nouvelle. Ainsi, par exemple, alors que Cujo, ou l’adjoint Andy Clutterbuck, ou Frank Dodd n’apparaissaient pas dans le livre, ils pourraient très bien apparaître dans le roman graphique. Nous sommes encore loin de la publication (je suis sur le brouillon final maintenant) et je vais rester muet à propos de l’artiste et du reste de l’équipe (parce que Rich n’en a pas parlé sur le flux en direct).

S’il semble que je prends beaucoup de temps pour un roman graphique de plus de 100 pages, c’est parce que c’est le cas. Ce ne sont pas mes personnages, et c’est un cadre aimé par des millions de personnes, et je prends mon temps pour m’assurer que ce soient des personnages qu’on aime, qu’on respecte, et qui sont bien pensés. Et je vérifie également les faits avec Bev Vincent et d’autres experts pour m’assurer que les éléments que j’ai ajoutés correspondent, dans le sens de la continuité. Conclusion: si vous espérez que Grippe-Sou combatte le père Callahan dans le sous-sol du Castle Rock VFW, vous allez être très déçu. Mais si vous vous demandez ce que faisait l’étrangleur de Castle Rock (Frank Dodd, du roman Dead Zone, ndlt) la nuit où Gwendy a appuyé sur un bouton et mangé un lapin en chocolat, je pense que vous allez l’adorer.

Il nous reste donc encore un peu de temps avant de voir cette adaptation dans nos librairies (on ne sait pas encore si elle sera disponible en version française à un moment donné). Mais elle pourrait finir de connecter l’univers de Gwendy à celui de King et notamment de La Tour Sombre, comme le fait déjà le tome 3.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom