Gwendy’s Final Task, la troisième histoire des aventures de Gwendy, co-écrite par Stephen King et Richard Chizmar, est publiée en anglais ce mercredi 15 février. L’occasion pour Stephen King de confirmer les liens évidents de ce tome avec La Tour Sombre.

Attention, si la suite de cet article ne spoile pas véritablement l’intrigue de Gwendy’s Final Task, il se peut qu’il dévoile un peu de son mystère, ce qui pourrait gâcher un peu du plaisir de certain.es d’entre vous.


Après Gwendy et la Boîte à Boutons, co-écrit par King et Chizmar, puis La Plume Magique de Gwendy, écrite seulement par Chizmar mais relue et introduite par King, voici donc Gwendy’s Final Task dont la date de parution en français est encore inconnue.

Il y a presque un an, un premier résumé de l’histoire semblait faire une connexion avec La Tour Sombre« Gwendy’s Final Task, le dernier épisode d’une trilogie où Gwendy voyage de Castle Rock jusqu’à une destination lointaine pour accomplir une mission pour sauver le monde et, peut-être, tous les mondes. »

Si vous n’avez pas lu La Tour Sombre, je vous invite à lire ce dossier pour comprendre l’importance centrale du cycle dans la cosmogonie de King (tous ses livres sont connectés par la Tour).

Puis en octobre dernier, plus aucun doute n’était possible avec la révélation de la couverture du livre : une tour sombre au milieu d’un champ de roses.

« J’aime les histoires qui semblent s’inscrire dans un schéma plus large, et pour moi, celle-ci en faisait partie », a dit King à USA Today. « Tout ce que j’écris depuis très, très longtemps a toujours été fait avec la tour dans un coin de ma tête. Dans Gwendy’s Final Task, La Tour Sombre apparaît plus que dans certaines des autres œuvres. Elle est même en fait au premier plan ici. »

Ecrire ces connexions à l’avance n’est pourtant pas dans la méthode de co-écriture de King et Chizmar. Ils échangent des morceaux de pages, améliorant et peaufinant le travail de l’autre au fur et à mesure, bien que Chizmar se souvienne d’avoir été « un peu nerveux » en amenant l’intrigue à Derry, une ville très connue du Stephen King Universe.

« Je me suis dit que c’était vraiment une terre sacrée. Qu’il n’aimerait peut-être pas ça. Que je devrais refaire mes 50 pages », dit Chizmar en riant. « Mais il a réagi très positivement et a immédiatement amélioré ce que j’ai fait en mélangeant des choses et en ajoutant simplement des petits détails et des notes. »

L’histoire de ce troisième et dernier volet suit toujours Gwendy Peterson qui, à 12 ans, avait reçu une boîte mystérieuse de la part d’un certain homme en noir nommé Richard Farris, dont les initiales ne vous sont sans doute pas inconnues si vous connaissez le multivers de Stephen King. Dans le deuxième livre, on la suivait à 37 ans alors qu’elle était devenue membre du congrès. Cette fois-ci, en 2026, Gwendy est sénatrice du Maine quand la dangereuse boîte revient dans sa vie. Un grand mal tente lui aussi d’en prendre possession la forçant à rejoindre une mission spatiale pour s’en occuper une bonne fois pour toutes.

« Je me suis demandé de quelle façon efficace Gwendy devait-elle se débarrasser de la boîte à boutons », a aussi déclaré King. « Et la réponse semblait claire : le seul endroit où se débarrasser définitivement de quelque chose, c’est dans l’univers. »

« Ce livre apporte des éléments de notre monde, de la pandémie à la politique moderne. Il parle également de la tentation et ses conséquences alors que Gwendy développe la maladie d’Alzheimer à cause de la boîte à boutons. Sa détérioration mentale, c’était presque comme le tic-tac parfait », dit Chizmar.

C’était très important pour King que la dernière histoire de Gwendy « montre sa décence jusqu’à la toute fin, même lorsqu’elle perd la tête petit à petit. Elle est dans cet environnement étrange et elle fait face à la mort, mais se rend aussi compte qu’elle peut la jouer intelligemment », dit-il en teasant qu’il y aura quelques rebondissements qui plairont à la foule et « une fin inattendue ».

Stephen King et Richard Chizmar seront en direct sur YouTube le 24 février pour parler de Gwendy’s Final Task.

Synopsis officiel de Gwendy’s Final Task : “Quand Gwendy Peterson avait 12 ans, un mystérieux étranger nommé Richard Farris lui a donné une mystérieuse boîte à garder. Elle offrait des friandises et des pièces de monnaie vintage, mais c’était dangereux. Appuyer sur l’un de ses sept boutons colorés promettait la mort et la destruction. Des années plus tard, la boîte à boutons est de nouveau entrée dans la vie de Gwendy. Romancière à succès et figure politique montante, elle a été une fois de plus forcée de faire face à la tentation que représentait la boîte. Maintenant, les forces du mal cherchent à posséder la boîte à boutons et il appartient à la sénatrice Gwendy Peterson de la leur cacher à tout prix. Mais où pouvez-vous cacher quelque chose à des entités aussi puissantes ? Dans Gwendy’s Final Task, Stephen King et Richard Chizmar nous emmènent de Castle Rock à une autre ville maudite célèbre du Maine jusqu’à la station spatiale MF-1, où Gwendy doit exécuter une mission secrète pour sauver le monde. Et, peut-être, tous les mondes.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom