La Tour Sombre est l’œuvre majeure de Stephen King, elle est au centre de l’univers qu’il a créé, ainsi la plupart de ses autres histoires y font référence. Si vous voulez lire La Tour Sombre, il vous faudra avoir lu quelques autres histoires avant pour tout comprendre, et d’autres après pour compléter le cycle. Quels romans lire avant La Tour Sombre ? Dans quel ordre lire le cycle et ses 8 tomes ? Mes réponses, sans spoiler !

La Tour Sombre, introduction et genèse

La Tour Sombre est Le Seigneur des Anneaux de Stephen King. C’est totalement assumé, il en parle dans l’avant-propos du premier tome, Le Pistolero.

“Quand j’avais dix-neuf ans, les Hobbits, c’est ce qu’on faisait de mieux.”

Il voulait son épopée magistrale, “l’idée de quête me plaisait – j’adorais ça, même – mais les personnages de campagnards de Tolkien ne m’intéressaient pas (…), de même que ses décors bucoliques à la scandinave”. S’il a eu envie d’écrire sa quête à lui à 19 ans, il a attendu d’en avoir 22 et de savoir ce qu’il voulait vraiment en faire suite à un déclic au cinéma. C’est après avoir vu Le Bon, La Brute et le Truand de Sergio Leone que King a une illumination : “je me suis rendu compte que j’avais envie d’écrire un roman qui combine l’idée de quête et la magie de Tolkien, mais sur fond de western majestueux jusqu’à l’absurde, à la Sergio Leone”.

Et La Tour Sombre était née : Roland, le pistolero, le personnage principal de cette quête, adopte les traits de Clint Eastwood dans les années 70 : grand aux yeux clairs (mais cheveux foncés), le visage marqué par le soleil et la dureté de la vie. Comme lui, il évolue dans un paysage d’une grandeur épique, apocalyptique. Elle prend aussi sa source dans un poème de Robert Browning qui s’intitule Le chevalier Roland s’en vint à la tour noire et que King a étudié à ce moment.

Il commence l’écriture à 23 ans, en 1970. Il écrit les 2 premiers chapitres (sur 5) : Le Pistolero et Le Relais. Il poursuit avec L’Oracle et les Montagnes alors que la rédaction de Salem est en pause, puis avec Les Lents Mutants juste après avoir terminé Shining, et enfin il termine le chapitre Le Pistolero et l’Homme en noir 10 ans après le premier : en 1980. Ces cinq récits sont publiés dans The Magazine of Fantasy & Science Fiction entre 1978 et 1981 avant d’être rassemblés en un seul livre en 1982. L’idée vient à King lors d’un dîner universitaire au cours duquel un petit éditeur lui demande s’il aurait un livre pouvant être publié chez sa maison d’édition. King pense alors à cette histoire très éloignée du genre horrifique qui a fait sa renommée et la propose à Grant, l’éditeur. Le Pistolero est alors publié dans une édition limitée à 10 000 exemplaires qui est rapidement épuisée.

Et c’est lors de la parution de Simetierre en 1983, que beaucoup de fans de King découvrent avec stupéfaction la présence du Pistolero sur la bibliographie de King en début de bouquin, et inondent King et ses éditeurs de courriers pour savoir comment se procurer ce livre qu’ils ne connaissent pas, d’autant que les librairies sont elles-mêmes incapables de les renseigner. King accepte alors avec réticence d’autoriser une nouvelle édition de 10 000 exemplaires, qui est épuisée aussi vite que la première. La pression des fans s’accentue et King, bien qu’il soit très réfractaire à l’idée de publier pour le grand public le premier tome d’un cycle qu’il n’est pas sûr du tout de terminer un jour, finit par y céder. Le Pistolero sera finalement publié en édition de poche en septembre 1988.

Stephen King mettra du temps à terminer son histoire malgré les demandes de ses fans (une vieille dame mourante lui écrit en 1998 pour savoir comment ça se terminera ; en 1999, un détenu dans le couloir de la mort lui écrit pour, lui aussi, connaître la fin, jurant d’emporter le secret dans la tombe : King ne répondra pas, lui même ne sachant pas). La parution des quatre premiers tomes se suivra en VO : Le Pistolero (1982), Les Trois Cartes (1987), Terres Perdues (1991) et Magie et Cristal (1997).

En 1999, Stephen King passe proche de la mort en se faisant renverser par un van Plymouth : son écriture en sera marquée à jamais, à la lecture de son Œuvre il y a indéniablement un avant et un après 1999. Il pense alors ne jamais terminer l’histoire de la quête de Roland mais en 2001, il reprend du poil de la bête et décide d’en finir avec cette histoire : “J’ai remis tout le reste à plus tard et je me suis attaqué aux trois derniers volumes.” Il les publiera en 2003 (Les Loups de la Calla) et 2004 (Le Chant de Susannah, La Tour Sombre).

Il a également décidé qu’il était temps de revenir à la case départ et de faire une révision de l’ensemble, car les tomes n’ont jamais été conçus comme des histoires distinctes mais comme des chapitres d’un seul volume, et “le début n’était plus synchronisé avec la fin”.

Depuis 2003, les éditions des 4 premiers tomes de La Tour Sombre sont donc des éditions révisées : il y a harmonisé le ton, corrigé les erreurs. Maintenant qu’il avait en tête la fin de cette épopée, il a aussi voulu “tout mettre en ordre” en supprimant “du blabla”, modifiant ou ajoutant des éléments “sans vendre la mèche ou révéler des secrets contenus dans les trois derniers volumes”. Ce site en anglais recense toutes les modifications du tome 1 (a priori celui où elles ont été le plus importantes) mais attention, il pourrait spoiler des éléments de la fin du cycle.

Pour terminer cette introduction, sachez que si l’histoire de La Tour Sombre est souvent étiquetée comme une référence de la fantasy, elle va bien au-delà. Il y a dedans tout ce que King sait faire, tout ce qu’il connaît, il y a à boire et à manger. Il y aura des choses que vous adorerez, et probablement d’autres que vous aimerez beaucoup moins… Mais c’est définitivement un incontournable de tout lecteur de fantastique, et encore plus de lecteur de King.

Quels romans, quelles nouvelles, lire avant La Tour Sombre ?

La Tour Sombre est au centre de l’univers connecté de Stephen King. Toutes ses histoires mènent à la Tour.

“C’est la Jupiter du système solaire de mon imagination.”

Sans vous divulguer les événements du cycle de La Tour Sombre, et sans chercher non plus à ce que vous ayez chaque petite référence, il y a quand même des romans qu’il faut avoir lu avant certains événements du cycle.

Dans le même univers :

  • Chronologiquement, Les Yeux du Dragon se déroule avant donc vous pouvez le lire comme amuse-bouche.
  • Il en est de même pour la nouvelle Les Petites Sœurs d’Eluria qui se trouve dans Tout est Fatal.
  • Et tout pareil pour la nouvelle Tout Est Fatal, dans le recueil du même nom, qui est une autobiographie du personnage de Dinky Earnshaw.

Dans un autre univers mais avec des personnages ou événements communs :

  • Le Fléau, à lire soit avant le cycle entier, soit impérativement avant le Tome 4 : Magie et Cristal.
  • Salem, à avoir lu notamment avant le Tome 5 : Les Loups de la Calla.
  • Ça, de préférence avant le Tome 7 : La Tour Sombre.
  • Insomnie, de préférence aussi avant le Tome 7 : La Tour Sombre.
  • Cœurs Perdus en Atlantide, de préférence aussi avant le Tome 7 : La Tour Sombre.

Enfin, certains vous diront de lire Talisman et Territoires (ou Talisman des Territoires pour l’omnibus) : Jack Sawyer (Talisman et Territoires) est un possible double de Jake Chambers (La Tour Sombre). S’ils permettent d’introduire de nombreux concepts importants dans la saga La Tour Sombre, King a écrit ces deux histoires avec Peter Straub, donc le lien peut être quelque peu tiré par les cheveux.

L’ordre de lecture de La Tour Sombre

Je ne le répéterai jamais assez : le meilleur ordre pour lire tous les Stephen King est l’ordre chronologique de parution, afin de ne manquer aucune référence de ses histoires aux histoires précédentes (cf. la bibliographie complète de Stephen King).

Si vous ne souhaitez pas tout lire (ça fait un paquet de livres, je comprends), pour aborder La Tour Sombre il faut savoir qu’il y a 8 tomes, et pas 7 : il a en effet publié en 2012 La Clé des Vents, un 8e roman du cycle qui se situe en fait dans la chronologie de l’histoire entre le tome 4 et le 5. Pour suivre la chronologie, il faut donc lire dans cet ordre :

  1. Tome 1 : Le Pistolero
  2. Tome 2 : Les Trois Cartes
  3. Tome 3 : Terres Perdues
  4. Tome 4 : Magie et Cristal
  5. Tome 4,5 : La Clé des Vents
  6. Tome 5 : Les Loups de la Calla
  7. Tome 6 : Le Chant de Susannah
  8. Tome 7 : La Tour Sombre

Même si ce cycle a une fin, pour Stephen King sa Tour Sombre n’est pas terminée :

“Je n’en ai jamais terminé avec La Tour Sombre. (…) Il manque un élément, une grande bataille dans un lieu nommé Jericho Hill. Et elle doit être écrite; j’y ai pensé beaucoup de fois et je ne sais pas comment m’y mettre. Je dois revenir en arrière, tout lire pour pouvoir me mettre dans le bon état d’esprit. (…) Les idées viennent quand elles viennent. Peut-être qu’un jour le moment d’écrire Jericho Hill viendra aussi.”

On pourrait donc avoir ces prochaines années de nouveaux tomes intermédiaires !

Les autres histoires du cycle

Le site officiel mentionne d’autres histoires comme faisant partie intégrante du cycle La Tour Sombre. Si vous souhaitez tout lire de La Tour Sombre, il faudra vous y pencher, avant ou après avoir lu les 8 livres du cycle :

  • Les Petites Sœurs d’Éluria (dans Tout est Fatal)
  • Charlie the Choo-Choo, qui n’existe pas en français

Et j’ajouterais quand même Les Yeux du Dragon qui se passe également avant, et dans le même univers.

Les guides officiels “Concordance”

Pour vous guider dans cet univers parfois un peu complexe, deux livres officiels ont été publiés aux éditions J’ai Lu : les “Concordance”. Le tome 1 est le guide officiel des 4 premiers volumes de La Tour Sombre et mentionne les modifications apportées par King à sa réécriture, notamment les ajouts et correction au premier tome. Ce volume est surtout conseillé aux premiers lecteurs, ceux qui avaient découvert les aventures du pistolero et son Ka-Tet dans les éditions initiales. Le tome 2 est le guide des 3 derniers volumes. La Clé des Vents n’est pas comprise dans ces guides.

Ces guides recensent les personnages, les lieux de l’Entre-Deux-Mondes et du nôtre, ainsi que les inventions linguistiques de King. “C’est le guide indispensable que devra avoir en poche tout lecteur marchant sur les traces du Pistolero dans sa quête initiatique.”

Ils ont été écrits par Robin Furth, universitaire de formation et, depuis 2001, assistante de recherche de Stephen King.

Ils ne sont plus édités pour le moment et difficiles à trouver en neuf, mais d’occasion c’est encore possible (vides grenier, sites tels que le bon coin, librairies d’occasion, Emmaüs, Easy Cash, ou autres).

Mais les adaptations, elles adaptent quoi ?

À l’heure à laquelle j’écris ces lignes on peut compter trois adaptations.

En 2007, Marvel Comics avait commencé à publier une adaptation en BD qui, en France, a été partiellement publiée chez Fusion Comics (Panini) et rapidement épuisée sans aucun projet de réimpression. En VO les comics incluent cinq “prequels” se concentrant sur la jeunesse de Roland (d’après le Tome 4 des livres : Magie et Cristal) et contés dans l’ordre chronologique, sous le titre de “Beginnings” (“les débuts”), et une adaptation en BD du roman Le Pistolero (le tome 1 de la saga en livres) et de la nouvelle Les Petites Sœurs d’Éluria, en six parties.

En 2017 est sorti le film La Tour Sombre avec Idris Elba (Roland) et Matthew McConaughey (L’Homme en Noir). Ce film n’est pas à proprement parler une adaptation, c’est une suite, ce qui leur a permis de faire n’importe quoi avec l’histoire (cliquez ici pour mieux comprendre, attention spoilers !). Le film qui devait être le premier d’une trilogie a été un échec commercial et critique, il n’aura donc pas de suite.

Une série est actuellement en projet et le tournage est normalement terminé. Elle adapte la jeunesse de Roland, donc le tome 4 : Magie et Cristal. Elle sera disponible sur Amazon Prime à une date encore inconnue.

Laisser un commentaire