Belle rentrée pour Stephen King : la série Creepshow bat des records sur la plateforme Shudder, et Ça Chapitre 2 rapporte déjà plus de 400 millions de dollars.

creepshow comic

Alors qu’il ne reste que deux épisodes de la série Creepshow, la plateforme américaine de streaming a envoyé un communiqué de presse pour se vanter des chiffres de la série.

Depuis le début de sa diffusion le 26 septembre, Creepshow a battu des records sur Shudder :

  • 54% des abonnés Shudder (hors Amazon prime et Apple TV) ont visionné un épisode de la série, un chiffre qui augmente chaque semaine à l’approche d’Halloween.
  • Le week-end de diffusion du 1er épisode (26-29 septembre) était le plus gros week-end de l’histoire de Shudder.
  • La première semaine de diffusion de Creepshow a établi un record du nombre total de minutes vues sur la plateforme, un record battu chaque semaine depuis.
  • La série attire un nombre record de nouveaux membres Shudder, offrant à ce jour les 14 meilleurs jours d’acquisition d’abonnés de l’histoire de Shudder, et 21 des 25 meilleurs jours.

De bonne augure pour une saison 2 l’an prochain, en espérant que d’ici là une chaîne française la proposera à la diffusion !

Creepshow saison 1 : guide des épisodes et des easter eggs

ça it pennywise grippe sou

Notre clown ne s’en sort pas si mal puisque Ça Chapitre 2 a déjà rapporté 450 millions de dollars au box office.

Il est loin du premier chapitre qui avec ses près de 800 millions de dollars, peut se vanter d’être le film d’horreur le plus rentable de l’histoire du cinéma. Pour autant il rentre largement dans ses frais puisque la production du film a coûté 80 millions de dollars (l’estimation du budget marketing est à 80 millions aussi).

Une rentabilité qui va s’accroître tant que le film restera au cinéma, ce qui est toujours le cas dans beaucoup de salles, même si Warner semble se concentrer sur son film Joker, en laissant presque de côté son autre adaptation de Stephen King qui arrive, Doctor Sleep.

Notons que pour les deux films on est à plus d’un milliard de recettes rien qu’au cinéma, à cela il faudra ajouter les produits dérivés sous licence officielle, et les Blu-Ray et DVD qui vont se vendre comme des petits pains, surtout si Andrès Muschietti aboutit son projet de Director’sCut et de SuperCut.

Laisser un commentaire