Stephen King porte un amour particulier au cinéma. Il a tout vu : des nanars aux chefs d’oeuvre, rien ne lui échappe. C’est sans doute cela qui nourrit son imagination débordante depuis le plus jeune âge. Et c’est de source sûre cela qui influence le fait qu’il soit autant adapté :

  • “Les livres sont visuels. Dans ma tête, je les vois comme des films.” a-t-il reconnu. Et c’est sans doute une des raisons pour lesquelles il est tant adapté. Comme le rappelle Ian Nathan dans son introduction pour Stephen King à l’Écran, il parle la langue des cinéastes : “L’écriture de Stephen King possède une syntaxe filmographique, enchaînant les scènes dans un style serré et articulé autour des dialogues.”
  • Il laisse le champs libre aux adaptations de ses écrits, et a même créé les dollar babies : sa façon à lui de rendre la pareille à un art dont il raffole et qu’il consomme sans modération.
stephen king cinema films preferes tournage

Tantôt seulement producteur exécutif, tantôt scénariste (les mini-séries Shining et Le Fléau, Creepshow et autres, et il est en train d’écrire l’adaptation d’Histoire de Lisey), il a aussi tenté l’aventure en tant que réalisateur avec Maximum Overdrive. Rien de notable : “J’ai fait du mauvais travail avec Maximum Overdrive parce que je n’avais pas étudié la réalisation comme j’ai eu l’opportunité d’étudier l’écriture d’un script.” a-t-il récemment confié à Mick Garris dans cette interview.

Plus ou moins impliqué dans les projets d’adaptation, il n’en reste pas moins un consommateur goulu de films en tous genres. Le site Open Culture a établi une liste de ses 22 films préférés en se basant sur les suggestions de films que King a faites à Bloody Disgusting, au British Film Instituteet à Fandor. “Je suis particulièrement partisan -cela ne vous surprendra pas- des films à suspens.” a-t-il déclaré.

Mais alors quels sont les films préférés de Stephen King ? Voici la liste :

  1. The Jane Doe Identity (The Autopsy of Jane Doe) – André Øvredal (qui s’apprête à réaliser Marche ou Crève), 2016
  2. Le Projet Blair With (The Blair Witch Project) – Daniel Myrick and Eduardo Sánchez, 1999
  3. L’Enfant Du Diable (The Changeling) – Peter Medak, 1980
  4. Crimson Peak – Guillermo del Toro, 2015
  5. L’Armée des Morts (Dawn of the Dead) – Zack Snyder, 2004
  6. Peur Bleue (Deep Blue Sea) – Renny Harlin, 1999
  7. The Descent – Neil Marshall, 2005
  8. Duel – Steven Spielberg, 1971
  9. Les Diaboliques – Henri-Georges Clouzot, 1955
  10. Destination Finale (Final Destination) –James Wong, 2000
  11. Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà (Event Horizon) – Paul W.S. Anderson, 1997
  12. Hitcher (The Hitcher) – Robert Harmon, 1986 et Dave Meyers, 2007
  13. La Dernière Maison sur la Gauche (The Last House on the Left) – Dennis Iliadis, 2009
  14. The Mist – Frank Darabont, 2007
  15. Rendez-vous avec la Peur (Night of the Demon) – Jacques Tourneur, 1957
  16. Les Ruines (The Ruins) – Carter Smith, 2008
  17. Le Convoi de la Peur (Sorcerer) – William Friedkin, 1977
  18. Le beau-père (Stepfather) – Joseph Ruben, 1986
  19. Hypnose (Stir of Echoes) – David Koepp 1999
  20. The Strangers – Bryan Bertino, 2008
  21. Le Village des Damnés (Village of the Damned) – Wolf Rilla, 1960
  22. The Witch – Robert Eggers, 2015

Laisser un commentaire