Le tournage a débuté pour le 2e volet très attendu de la nouvelle version du Ça de Stephen King, dirigée par Andrès Muschietti. Les acteurs adultes sont au labeur depuis quelques semaines, et le jeune Club des Ratés qui est enfin en vacances scolaires les rejoint peu à peu (même si, à l’écran, ils ne devraient pas se croiser, ils sont présents en même temps sur le tournage) :

Bill Skarsgård s’est remis dans la peau de Grippe-Sou avec beaucoup de facilités

Dans une précédente interview, Bill Skarsgård se disait prêt à reprendre son rôle et s’attendait à une expérience très différente. Maintenant que c’est le cas, il se confie à IndieWire qui l’a interrogé sur ce qu’il ressentait en se remettant dans la peau du clown.

“J’étais surpris de constater à quel point le personnage était encore très présent. J’ai instantanément pu y accéder à nouveau, comme si on avait finit de terminer le premier film la veille. Le travail et la préparation du personnage sont très intuitifs, ce qui est très cool. C’est très étrange mais j’essaye de prendre du plaisir autant que je peux.”

“La première fois que j’ai joué Ça, personne ne savait ce que j’en ferais. Je ne savais pas si ça fonctionnerait, si les gens seraient réceptifs. Il y avait beaucoup de cette inquiétude dans mon personnage… Mais c’était aussi cool parce-que je faisais mon truc, et personne ne savait ce que c’était ou ne pouvait me dire comment je devais m’y prendre. Je me disais juste : ‘Je vais m’éloigner de la performance de Tim Curry, et faire quelque chose de bizarre, par moi-même.’ J’ai travaillé en étroite collaboration avec Andy.

Cette fois-ci, parce que le film est devenu un genre de phénomène, c’est presque comme si je devais me ré-adapter moi-même. Le personnage est devenu iconique. Grippe-Sou est une star. On voit des gens déguisés ou déguiser leurs enfants en Grippe-Sou pour Halloween. C’est partout. LeBron James était Grippe-Sou. C’est devenu quelque chose d’universel, au-delà du film. Ce n’est pas moi. Je ne peux même plus me sentir concerné. Et maintenant que j’y retourne pour le faire, c’est tellement étrange. Je pense que je ne vivrai plus jamais quelque chose de ce type.”

À propos de tourner avec des super stars :

“C’est bizarre et irréel car certains d’entre eux sont vraiment des énormes stars et ils débarquent dans ton délire. Ils mettent un pied dans ce qu’Andy, moi, et les jeunes avons créé. Ils rejoignent la bande, en quelque sorte. Ils sont très excités et j’aime beaucoup traîner avec eux. Ça va être une expérience de tournage très différente avec des adultes, c’est sûr, mais ça va être marrant. Ils sont tous très cools et très talentueux, donc je pense qu’ils vont apporter beaucoup.”

Jessica Chastain explique sa présence dans Ça Chapitre 2

Amie d’Andrès Muschietti de longue date, Jessica Chastain a rapidement fait savoir son envie d’incarner Beverly Marsh adulte dans la suite de Ça 2017.

Dans une autre interview pour IndieWire, l’actrice a un peu plus expliqué les raisons de sa présence. D’abord, elle aime le travail de Stephen King :

“Je me souviens avoir lu Simetierre. Ohhh, j’étais si jeune quand j’ai lu ce livre, et j’ai eu si peur. Et j’ai vu le film tellement de fois. Je lis Shining. J’aime vraiment son écriture.”

Depuis, en la suivant sur son compte instagram, on a pu constater qu’elle a aussi lu Ça, évidemment !

Elle met également en avant son attrait pour les films d’horreur, plus féministes qu’on ne le croit :

“J’aime le genre horrifique. Les choses changent maintenant, mais dans le passé les films d’horreur ont vraiment mis en avant de grands personnages féminins. Je suis très heureuse de travailler à nouveau dans un genre qui a mis en avant les femmes. Dans ce genre, les personnes qui survivent sont souvent des femmes. Vous voyez ce que je veux dire ? Elles battent le monstre ou le méchant, et s’en vont à la fin.”

 

Autres news sur Ça Le Film

Et pour (re)découvrir Ça :

Laisser un commentaire