On ne savait pas Stephen King aussi impliqué dans la nouvelle adaptation de son roman Le Fléau. Cette nuit, il a twitté qu’il avait écrit le script du dernier épisode de la mini-série de 10h et, surprise, qu’il avait changé la fin au profit d’une conclusion qu’il avait en tête depuis 30 ans. C’est en tout cas ce qu’on peut comprendre de son tweet :

“Le script pour l’épisode final est écrit. Je suis heureux que Josh Boone m’ai donné cette occasion, car cette histoire finale est dans ma tête depuis 30 ans.”

Étonnante, cette dernière partie de tweet, non ? Il y a fort à parier que Stephen King a revu la fin de son roman, en partie ou en totalité. Soit en modifiant des éléments, soi en en ajoutant de nouveaux. Il s’en est peut-être lassé, lui qui a publié une première version du Fléau en 1978, puis une version revisitée “Complete & Unucut” avec 500 pages en plus en 1990, et qui a écrit le scénario de la première adaptation en 6h par Mick Garris. Dans cette première mini-série, la fin était fidèle.

Mais depuis les choses ont changé, et à travers le prisme du Fléau elles se sont même empirées pour Stephen King depuis l’arrivée de Trump à la tête du gouvernement américain. Dans son entretien avec Mick Garris, King expliquait que Le Fléau était sa façon de dénoncer le fascisme et les mensonges du gouvernement à l’époque de Nixon. Nul doute qu’il ressent toujours ça aujourd’hui : “C’est une très bonne chose que Le Fléau revienne parce que ça me semble toujours très fasciste aujourd’hui.”

Et si il pense depuis 30 ans, ça veut dire qu’il y pense depuis la fin des années 80, le début des années 90 : ce qui correspond au mandat de George H. Bush, fervent républicain qui a dû titiller les convictions démocrates de King.

Attention spoiler sur la fin du roman Le Fléau
Depuis toutes ces années, peut-être a-t-il une idée de ce qui est arrivé aux derniers survivants après qu’ils aient ré-établi des communautés ? On comprend que le message de King est qu’on n’apprend au final jamais de nos erreurs… Il n’est pas difficile d’envisager qu’il aie en tête un épilogue à son histoire, et que celui-ci pourrait être défaitiste…

Mise à jour (attention, cette révélation spoil en partie la fin du roman) : Julie McNamara, vice-présidente exécutive de CBS All Access, a apporté des précisions à Deadline : “Pour les fans du livre qui se sont demandé ce que sont devenus les survivants, cet épisode contiendra une histoire qui nous emmènera au-delà du livre pour répondre à ces questions. Une suite au Fléau que j’ai hâte de partager avec le monde.” Il faut donc s’attendre à un véritable épilogue, reste à savoir s’il sera défaitiste…

Pour savoir si Stephen King a bel et bien changé des éléments de la fin du Fléau rendez-vous courant 2020 sur la plateforme CBS All Access (pour le moment, aucune information d’une diffusion en France).

Côté casting, sont confirmés :

Pas de nouvelles de Whoopi Goldberg (Mère Abigail) et Greg Kinnear (Glen Bateman) qui avaient été annoncée comme “en négociation”.

La série Le Fléau adaptée du roman de Stephen King est écrite par Josh Boone et Ben Cavell. Owen King, un des fils de Stephen King, sera producteur de la série. Avec en producteurs exécutifs Ben Cavell, Roy Lee (Ça), Jimmy Miller et Richard P. Rubinstein (co-producteur de la version du Fléau de ABC de 1994) et en co-producteurs exécutifs Will Weiske et Miri Yoon.

À PROPOS DU FLÉAU DE STEPHEN KING

Le Fléau a déjà été adapté en 1994 pour la télévision. Réalisée par Mick Garris et scénarisé par Stephen King, cette mini-série américaine en quatre parties de 60 minutes chacune avait fait l’unanimité.

Le Fléau a également été adapté en une série de comics : 12 numéros chez Delcourt en France (31 chez Marvel en VO).

Résumé : Suite à une erreur survenue dans un laboratoire top secret américain, un virus est libéré et décime la majorité de la population mondiale. Les quelques survivants essaient de se retrouver et de se rassembler, en s’aidant d’une vieille femme qu’ils voient tous en rêve. Cependant, dans ce nouveau monde apocalyptique, un homme sans visage rôde, doté d’étranges pouvoirs maléfiques. La lutte entre le Bien et le Mal peut commencer…

Laisser un commentaire