Stephen King cède pour 1$ les droits (non exclusifs) de certaines histoires pour que les metteurs en scène en herbe puissent se faire la main. On appelle alors ces adaptations des Dollar Babies (Dollar Baby au singulier) et Anthony Northrupt va y consacrer un livre.

Qu’est-ce qu’un Dollar Baby ?

Stephen King aime le cinéma. Il a grandi avec ce média qui a nourri son imagination débordante, il a été influencé par des réalisateurs de sa jeunesse. Le cinéma a aussi largement participé à faire de lui un écrivain célèbre et reconnu, on pense tous évidemment à Carrie. Il estime devoir beaucoup au cinéma, et il souhaite lui rendre ce qu’il lui a donné.

Aussi généreux qu’il est, il a donc inventé les Dollar Babies en 1982 : une liste de ses œuvres dont les droits d’adaptation sont disponibles pour seulement un dollar aux étudiants en cinéma ou théâtre qui veulent s’essayer sur une histoire de Stephen King. En contrepartie, les étudiants s’engagent à ne jamais commercialiser ou distribuer le film même si certains sont sur YouTube ou diffusés en festival. Le but ici est bien de se faire la main, pas de se faire de l’argent sur le nom de King, même si le financement participatif est autorisé pour financer l’adaptation. Ils doivent également lui envoyer une copie : King aime voir ce que l’on fait de son travail, ce qui doit mettre une sacrée pression !

À noter que King conserve les droits sur son texte : il peut le revendre à des producteurs pour une adaptation commercialisée. L’étudiant n’a pas l’exclusivité sur l’adaptation.

La liste des œuvres et le formulaire de demande sont en ligne sur le site de Stephen King. Elle est souvent mise à jour et à l’heure où j’écris ces lignes, pas moins de 25 nouvelles sont disponibles.

Stephen King Dollar Baby : The Book

Le livre Stephen King Dollar Baby : The Book est écrit par Anthony Northrup et l’introduction est signée Stephen Spignesi, un des nombreux experts de King. Il y aura également un mot du Richard Chizmar (ami de Stephen King et co-auteur de Gwendy et la Boîte à Boutons) et la présence dans la liste des interviewés de Hans Lilja, qui a écrit Shining in the Dark, bientôt publié en français chez ActuSF, de Robin Furth, spécialiste de La Tour Sombre qui a écrit les Concordances et participé à l’adaptation en comics, et Glen Chadbourne , illustrateur principal des éditions de Stephen King chez Cemetery dance, illustrera les pages intérieures.

La parution du livre est prévue pour 2020 chez Bear Manor Media Publications, en espérant que le contexte actuel n’en retarde pas la publication. Il devrait contenir une cinquantaine d’interviews et de critiques de Dollar Babies, sur lesquelles l’auteur travaille depuis… 2014 !

Evidemment ce livre sera en anglais, pas d’infos sur une traduction pour le moment, ni de lien de pré-commande, mais je vous tiendrai bien évidemment informés !

Laisser un commentaire