Le 22 novembre 2019, dans la ville de Troy aux États-Unis (état de New-York), un festival du Dollar Baby dévoilera pour la première fois au public 4 court-métrages adaptés d’histoires de Stephen King.

dollar-baby-stephen-king-festival

Qu’est-ce qu’un Dollar Baby ?

Stephen King aime le cinéma. Il a grandi avec ce média qui a nourri son imagination débordante, il a été influencé par des réalisateurs de sa jeunesse. Le cinéma a aussi largement participé à faire de lui un écrivain célèbre et reconnu, on pense tous évidemment à Carrie. Il estime devoir beaucoup au cinéma, et il souhaite lui rendre ce qu’il lui a donné.

Aussi généreux qu’il est, il a donc inventé les Dollar Babies en 1982 : une liste de ses œuvres dont les droits d’adaptation sont disponibles pour seulement un dollar aux étudiants en cinéma (ou théâtre) qui veulent s’essayer sur une histoire de Stephen King. En contrepartie, les étudiants s’engagent à ne jamais commercialiser ou distribuer le film. Le but ici est bien de se faire la main, pas de se faire de l’argent sur le nom de King. Ils doivent également lui envoyer une copie : King aime voir ce que l’ont fait de son travail, ce qui doit mettre une sacrée pression !

À noter que King conserve les droits sur son texte : il peut le revendre à des producteurs pour une adaptation commercialisée. L’étudiant n’a pas l’exclusivité sur l’adaptation.

La liste des œuvres et le formulaire de demande sont en ligne sur le site de Stephen King. Elle est souvent mise à jour et à l’heure où j’écris ces lignes, pas moins de 25 nouvelles sont disponibles.

Que pourra-t-on voir au festival ?

Ce festival ne montrera donc que de l’inédit, puisque ces adaptations n’ont pas le droit d’être distribuées. Mais sont annoncés :

  • Here There be Tygers (adapté de En ce Lieu, des Tigres, recueil Brume) : 2019, 11 minutes, par le réalisateur originaire de la région Bryan Higby
  • Paranoid (adapté de Paranoïa, recueil Brume) : 2000, 8 minutes, un des dollar babies préférés de Stephen King, réalisé par Jay Holben’s
  • Umney’s Last Case (adapté de La Dernière Affaire d’Umney, recueil Rêves et Cauchemars) : 2006, 18 minutes, réalisé par Rodney Altman
  • I Know What You Need (adapté de L’Homme qu’il vous faut, recueil Danse Macabre) : 2005, 33 minutes, réalisé par Shawn S. Lealos

La projection sera suivis d’une séance de questions et réponses avec Bryan Higby.

Laisser un commentaire