Alors qu’aux États-Unis la pandémie de coronavirus Covid-19 paye lourdement les mauvaises décisions du gouvernement, Stephen King a été une nouvelle fois interviewé sur le sujet.

Déjà interrogé par CNN il y a 10 jours, Stephen King avait été très critique envers la gestion de la crise par Donald Trump et par la gouverneur de Floride, où il réside en hiver. Il avait aussi déclaré : “j’aimerais qu’on ne vive pas dans une de mes histoires”, en référence notamment aux parallèles en Le Fléau et le Covid-19.

Alors que la pandémie touche de plein fouet, et de façon dramatique, les États-Unis, les comparaisons avec Stephen King ne se sont pas arrêtées. Et King n’a pas arrêté ses critiques non plus, notamment sur Twitter.

Dans une autre interview diffusée hier sur NPR, Stephen King dit qu’il est désolé : “J’ai toujours des gens qui me disent qu’on vit dans une histoire de Stephen King et ma seule réponse est ‘je suis désolé’ “.

On apprend également qu’il travaille sur un roman depuis un an, et que la pandémie va changer ses plans :

“L’histoire de mon livre se passe en 2020 parce que je pensais : ‘OK, quand je le publierai, sans doute en 2021, ce sera comme dans le passé, en sécurité dans le passé.’ Et puis cette chose est arrivée, et j’ai immédiatement regardé ce que j’avais écrit et j’ai vu que l’une des choses qui se passait était que deux de mes personnages étaient partis en croisière… Et je me suis dit : ‘Eh bien, non, je ne pense pas que quiconque partira en croisière cette année.’ Et donc j’ai tout regardé et j’ai immédiatement mis l’intrigue du livre en 2019, où les gens pourraient se rassembler et se regrouper et comme ça l’histoire fonctionnera.”

Avant de voir arriver ce nouveau roman l’année prochaine, vous pouvez pré-commander en anglais son prochain livre à paraître le 21 avril : If It Bleeds.

Laisser un commentaire