Alors que Warner vient de sortir la bande-annonce finale du deuxième chapitre de leur adaptation de Ça de Stephen King (voir ci-dessous), ils sont attaqués en justice par un producteur de la première adaptation.

Dans sa plainte déposée jeudi 18 juillet, il accuse les studios Warner d’avoir rompu leur contrat en faisant les films Ça Chapitre 1 et Ça Chapitre 2 sans lui.

Frank Konigsberg et Larry Sanitsky dirigeaient Telepictures au début des années 1980, lorsqu’ils ont acquis les droits du roman de Stephen King. Ils ont développé le projet en tant que mini-série pour ABC et y sont restés durant la pré-production. Ils ont quitté la société après sa fusion avec Lorimar et ont été crédités dans la mini-série, qui a été diffusée en 1990.

Selon la plainte, les deux hommes ont signé un accord avec Lorimar qui en faisait des “producteurs exécutifs non exclusifs”, avec des droits de participation à toute suite, tout spin-off ou tout remake de Ça.

La poursuite allègue que Warner Bros a cessé de publier des déclarations de profit en 1995 et n’a jamais consulté l’un ou l’autre des producteurs au sujet des adaptations du film. Le premier chapitre de Ça est sorti en 2017 et a rapporté plus de 700 millions de dollars dans le monde entier, on se doute bien que cela attire des convoitises.

Puisqu’en effet, la plainte affirme également que les producteurs ont droit à 10% des bénéfices nets de tout remake, ce qui, selon la poursuite, représenterait des dizaines de millions de dollars.

Konigsberg est décédé en 2016, à l’âge de 83 ans. C’est donc Sanitsky, 67 ans, qui poursuit en justice Warner Bros.

Sa poursuite accuse également Warner Bros de leur avoir sous-payé les bénéfices de la mini-série. En mars, le studio a publié sa première déclaration de participation en 24 ans, indiquant que les producteurs devaient un million de dollars. La plainte affirme que Warner Bros a considérablement sous-déclaré ses bénéfices et a indûment retenu des paiements.

Sans surprise, Warner Bros. a refusé de commenter.

Je ne suis pas juriste mais un point de cette plainte attire mon attention : “des droits de participation à toute suite, tout spin-off ou tout remake de Ça.” Cette atteinte aux droits porterait donc sur leur mini-série. Sauf qu’Andrès Muschietti n’a jamais souhaité faire un remake, il livre simplement sa propre vision du roman de Stephen King : ce n’est pas un reboot, c’est une nouvelle adaptation. Dans quelle mesure peuvent-ils avoir des droits sur une adaptation qui n’aurait rien à voir avec la leur si ce n’est d’avoir le même matériau d’origine et les mêmes studios ?

Bref tout cela promet d’être encore bien complexe !

A noter qu’au début des années 90, Konigsberg et Sanitsky ont également produit l’adaptation télévisée des Tommyknockers. Sanitsky travaille actuellement sur une nouvelle adaptation de ce roman, avec James Wan.

Laisser un commentaire