Les premiers épisodes de Castle Rock, la série de J.J. Abrams sur le Stephen King Universe, sont disponibles depuis peu sur Hulu. À cette occasion, Entertainment Weekly a concocté un guide, plus complet que les courtes présentations que nous avions avant, des “habitants de la ville tourmentée” que nous vous retranscrivons ici.

 

castle rock henry deaver andre holland

Henry n’est pas vraiment du coin. Castle Rock est sa ville natale, mais après avoir survécu à un accident qui a tué son père, le pasteur local, le jeune Henry ne s’est rapidement plus senti chez lui ici. Maintenant avocat dans le couloir de la mort, Henry essaye de protéger ceux à qui il ne reste que peu d’espoir, même s’il réussit rarement.
“Il reconnait que les personnes qu’il représente lui ressemblent beaucoup” a confié Holland à EW. “Ce sont des personnes oubliées ou abandonnées… Il se sent l’âme d’un militant. Il veut rendre les choses meilleures pour les gens et, d’une certaine manière, en faisant cela il cherche inconsciemment à guérir ses propres blessures.”
Ce qui le mène jusqu’à son prochain client…

castle rock the kid bill skarsgard

Bien entendu, “The Kid” (“Le Gamin”) n’est pas son vrai nom, mais il ne s’en rappelle pas. Prisonnier en sale état trouvé dans une cage dans les bas-fonds de la prison de Shawshank, le gamin demande à voir Henry et, bien qu’il ne parle que très peu, il semble en savoir bien plus.
Selon Skarsgård, son identité est au cœur du mystère de Castle Rock : “Maintenant qu’il est sorti, que cherche-t-il à faire ? C’est quelque chose que le public va devoir comprendre de lui-même.”

castle rock Ruth Deaver Sissy Spacek

Ruth, mère adoptive d’Henry et habitante de Castle Rock depuis toujours, lutte contre la démence et reste la plupart du temps chez elle, où elle vit avec le shérif Alan Pangborn (joué par Scott Glenn). Malgré sa maladie, Ruth est déterminée à passer ses journées comme elle l’a toujours fait, même si Henry préférerait la voir quitter la ville dans laquelle elle a perdu son mari.
“Elle est exactement où elle veut être” a déclaré l’actrice. “Elle est un personnage profondément ancré à ce lieu… À travers toute sa confusion, nous découvrons beaucoup de son passé et de la manière dont cela affecte les habitants de la ville et sa famille.”

castle rock Molly Strand (Melanie Lynskey)

Sur cette photo, Molly semble avoir trouvé une cliente – une rareté, étant donné qu’elle travaille comme agent immobilière dans cette ville que personne ne voudrait appeler Maison. Molly, qui a grandi dans la maison en face de celle d’Henry et le connaît depuis qu’ils sont enfants, a fait beaucoup de choix étranges au fur et à mesure des années, dà cause d’une affection qui la rend… très sensible.
“C’est quelqu’un qui vit dans une situation très inconfortable, dans chaque aspect de sa vie, et qui prétend l’inverse” selon l’actrice. “Ce à quoi je m’identifie le plus c’est la force avec laquelle elle ressent les choses. Parfois, les gens sont presque étouffants pour pour moi.”

castle rock Alan Pangborn (Scott Glenn)

Les fans de Stephen King reconnaîtront le nom : Pangborn est le héro de Bazaar (Needful Things) qui prend place à Castle Rock, un shérif qui vainc un démon, et qui apparaît dans plusieurs autres histoires et notamment dans La Part des Ténèbres (The Dark Half).

Aujourd’hui à Castle Rock, il n’est plus le héro qu’il était, celui qui faisait régner la loi et qui vivait une belle histoire d’amour avec Polly Chalmers. La version de Pangborn incarnée par Scott Glenn passe son temps à s’occuper de Ruth Deaver.
“Il est profondément amoureux d’elle depuis 30 ans, mais quand il finit par être avec elle, il découvre qu’elle souffre de démence” explique Glenn. “Comment vous faites dans ce cas ? Comment vous arrivez à l’accepter ?”

Le co-créator Dustin Thomason ajoute : “Dans les livres, Pangborn est au summum de sa carrière, mais ce à quoi nous nous sommes particulièrement intéressés est de savoir ce qu’il advient de cet homme quand sa force et sa dignité sont touchées, mais aussi quand il observe cette ville dans laquelle se sont passées de si mauvaises choses. Qu’est-ce que cela fait à un homme, et comment cela affecte-t-il sa perception du monde ?”

castle rock Dale Lacy (Terry O’Quinn)

En tant que directeur de la prison de Shawshank, Lacy joue un rôle primordial dans l’incarcération du Kid, et perpétue l’idée que Castle Rock doit sa longévité à la prison.
“Les histoires de justice et de lois et de prisons sont ce qu’il y a de plus proche des histoires de monstres du monde réel que l’on se transmet culturellement” déclare le co-créateur Shaw. “Comment assignons-nous la faute ? Comment vivons-nous l’idée du Mal et à quel point y croyons-nous ? Que faisons-nous pour nous sentir en sécurité la nuit ?”

castle rock Jackie Torrance (Jane Levy)

Sarcastique, curieuse et auto-proclamée “historienne” de Castle Rock, elle possède un goût prononcé pour le macabre. (Elle est au bon endroit.) Oh, et ce nom de famille devrait attirer l’attention des fans de Stephen King, mais soyez avertis : ce n’était pas l’intention des créateurs d’entasser les easter eggs dans la série.
“Notre stratégie n’est pas de submerger le public de références” selon Thomason. “Nous ne voulions de ‘Oh, voici Cujo qui descend la rue Dolores Claiborne’. En tout cas pas dans la première saison.”

Bien entendu, Jackie n’est pas la dernière résidente à retenir de Castle Rock. Le casting inclut également Noel Fisher en tant que Dennis Zalewski, un gardien de prison ; Chosen Jacobs, dans le rôle du fils d’Henry, Wendell Deaver ; Adam Rothenberg dans celui de Matthew, le père d’Henry, et bien plus encore.
Mais tout dévoiler ne serait pas amusant. Voyez les choses comme ça : “Trop de spoiler et pas assez de mystère font de Castle Rock une triste série”. (référence évidente à Shining !)

 

En attendant l’arrivée de Castle Rock, regardez le documentaire de 23min sur la série, la ville et ses origines dans l’esprit de Stephen King. Nous l’avons entièrement retranscrit en français !

 

Que sait-on de la série Castle Rock ?

Castle Rock est scénarisée par San Shaw et Dusty Thomason, pour une diffusion sur Hulu aux Etats-Unis à partir du 25 juillet 2018. Les 3 premiers épisodes sont diffusés ce soir-là, puis le rythme d’un par semaine. Pour le moment, une seule saison est prévue et aucune diffusion française n’est annoncée.

La série est prévue sur le même modèle que FargoTrue Detective ou encore American Horror Story : chaque saison sera indépendante des autres.

C’est une série d’anthologie qui s’inspire directement du Stephen King Universe. Cet univers qui relie tous les livres de Stephen King entre eux, que ce soit par un simple nom, des références plus ou moins cachées ou des personnages communs à plusieurs livres. Chaque saison aura une intrigue différente mais s’entrecroisera avec les autres, un peu à la manière des livres de Stephen King.

Castle Rock” est le nom d’une ville imaginaire de King, où beaucoup de ses histoires s’y déroulent en partie ou entièrement, ou y font référence…

Que pense Stephen King de Castle Rock ? Comment est né le projet et à quel point s’est-il impliqué ?

La série est bien partie pour jouer avec nos nerfs niveau références à Stephen King. Il va falloir s’attendre à un paquet d’easter eggs, et les premiers sont dans le casting.

Laisser un commentaire