Cette semaine, Elon Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars et en a pris les manettes, bien décidé à changer les choses. Parmi ces changements (pour la plupart critiqués), le premier serait de faire payer les comptes certifiés. Ce qui n’est pas du goût de Stephen King.

Un compte certifié, c’est un compte qui à côté de son nom a un badge bleu, une façon de reconnaître les comptes officiels de personnes célèbres ou d’institutions et de médias, mais aussi les comptes influents dans leurs domaines d’expertise. C’est un Graal pour beaucoup de personnes.

Ce symbole de sérieux et d’authenticité pourrait devenir payant, c’est en tout cas la volonté du nouveau PDG, Elon Musk, qui souhaite rendre Twitter rentable et continuer à s’enrichir personnellement. Il a demandé aux employés de Twitter de mettre en place une certification payante à 19,99 dollars par mois, partout dans le monde, d’ici une semaine, sinon ils seront renvoyés. Dans certains pays (pas en France), la certification coûte déjà 4,99 dollars et donne accès à quelques fonctionnalités premium.

Si les comptes certifiés n’y souscrivent pas au bout de 90 jours, ils perdront leur badge.

Forcer les utilisateurs et utilisatrices (il y a des personnes avec des certifications qui ne gagnent pas des millions par an) à payer pour leur badge, voilà qui n’a pas plu à Stephen King, qui a twitté :

« 20 dollars par mois pour garder ma certification ? Fuck that. C’est eux qui devraient me payer. Si c’est mis en place, je m’en vais. »

Dans les réponses, il explique que ce n’est pas une question d’argent, mais une question de principe. En effet l’intérêt de cette certification est que pour certaines personnes ou organisations, il est utile de pouvoir vérifier que leurs déclarations proviennent bien d’elles et c’est pour cette raison que tant de journalistes ou de reporters ont le badge bleu. C’est censé aider à combattre la désinformation, un des fléaux des réseaux sociaux, et non pas être un symbole de statut. Et quant à la désinformation, King a des principes et n’a pas peur de les suivre : en février 2020, il quittait Instagram et Facebook à cause du flot de fausses informations qui y circulaient, et du manque de réaction de la plateforme.

Parmi les réponses, on retrouve celle d’Elon Musk : « Il faut qu’on paye les factures d’une façon ou d’une autre ! Twitter ne peut pas dépendre entièrement des publicités. Que diriez-vous de 8 dollars ? ». Et dans un second tweet : « J’expliquerai le raisonnement de manière plus détaillée avant la mise en œuvre de cette mesure. C’est le seul moyen de vaincre les bots et les trolls. »

Je ne vous cache pas qu’en plus de partager l’avis de King, je suis très sceptique quant à l’utilité de faire payer les comptes certifiés pour vaincre les trolls, alors que Musk veut baisser la modération déjà insuffisante de la plateforme sous prétexte de « plus de liberté d’expression ».

A ce rythme, dans deux ans, il ne restera plus que sur Twitter des harceleurs et des gens qui sont là pour montrer qu’ils ont de l’argent. On peut faire confiance à internet pour nous créer une nouvelle plateforme safe où King pourra continuer à nous donner des recos de lecture, et des photos de son chien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom