Grippe-Sou le clown n’est qu’une des formes de Ça. Dans le roman de Stephen King, Ça prend 30 formes différentes : voici lesquelles.

La créature multimorphe prend des formes différentes pour toujours plus effrayer sa victime. Chaque membre du Club des Ratés voit quelque chose de différent quand il rencontre Ça, car chacun est effrayé par des choses différentes. Si la figure du clown Grippe-Sou est la plus connue et la plus utilisée, ce n’est pas la seule.

Attention : importants spoilers dans la suite !

  1. Grippe-Sou : le clown, une forme censée attirer les enfants qui bien souvent les effraie aussi, Ça aime jouer sur cette ambivalence.
  2. Georgie Denbrough : Ça prend la forme du petit frère décédé de Bill pour le narguer.
  3. Dorsey Corcoran : petit frère d’Eddie Corcoran, il a été battu à mort avec un marteau par son père. Ça prend ses traits pour poursuivre son grand frère.
  4. L’étrange créature du lac noir : puisque la partie « enfance » du roman se déroule dans les années 1950, Ça se transforme en plusieurs monstres de cinéma de l’époque, y compris en Gill-Man, celui de L’étrange créature du lac noir. Ça se transforme avant de tuer Eddie Corcoran, mais après être apparu comme Dorsey Corcoran.
  5. Betty Ripsom : cette ado a été enlevée et tuée par Ça, son père entendra sa voix remonter depuis un évier.
  6. L’oiseau géant : Mike Hanlon jeune rencontre Ça pour la première fois alors qu’il a la forme d’un oiseau géant, un mélange entre un corbeau qui ressemblerait à celui qui l’a attaqué quand il était bébé, et au monstre du film Rodan.
  7. Le loup-garou : quand Bill et Richie visitent la maison de Neibolt street pour la première fois, ils font la rencontre du loup-garou d’un film qu’ils ont récemment vu : I was a teenage werewolf.
  8. Le lépreux : l’hypocondriaque Eddie fait la rencontre de Ça sous la forme d’un lépreux, même si Bill et Richie pensent plus à une apparition atteinte de la syphilis qu’à un lépreux.
  9. La momie : Ça attaque Ben sous la forme de la momie qu’incarne Boris Karloff dans le film de 1932 produit par Universal.
  10. L’oeil qui rampe : le monstre du film The Crawling Eye de 1958 rencontre le Club des Ratés dans les égouts de Derry, après qu’elle ait été mentionnée par un des membres plus tôt dans le livre.
  11. Alvin Marsh : de la même façon qu’il prend la forme de Georgie pour persécuter Bill, Ça s’en prend à Beverly sous la forme de son père Alvin.
  12. Les sangsues volantes : le psychopathe Patrick Hockstetter enferme de petits animaux dans un réfrigérateur pour les étouffer. Ça en émerge à un moment donné de l’histoire sous la forme d’un essaim de sangsues volantes, les sangsues étant la pire peur de Patrick.
  13. Les piranhas : quand le Club des Ratés traverse un ruisseau, Eddie voit brièvement un banc de piranhas mangeurs d’hommes dans l’eau en contrebas, perd presque l’équilibre et tombe dedans. Heureusement, Stan l’attrape et le sauve avant qu’il ne soit dévoré.
  14. Les dents de la mer : le jeune Tommy Vicananza dit qu’il a aperçu le requin du film Les dents de la mer dans le canal de Derry, et qu’il a mangé un autre garçon : Johnny Feury.
  15. Dracula : Ben voit Dracula à la bibliothèque de Derry, même si la description du vampire est plus proche de celle d’un Nosferatu ou de Kurt Barlow (Salem de Stephen King).
  16. Statue de Paul Bunyan : Richie se fait attaquer par la statue géante de Paul Bunyan, personnage du folklore américain.
  17. Tony Tracker : adulte, Eddie se rend au vieux terrain de baseball derrière le magasin de camions des frères Tracker et y voit plusieurs apparitions. L’une d’entre elles est Tony Tracker, qui parfois aidait les enfants à améliorer leur technique de frappe de balle qu’Eddie regardait.
  18. Greta Bowie : Greta est une fille riche qui prend de haut le Club des Ratés et harcèle Bev. Elle fait partie des apparitions que voit Eddie adulte sur le terrain de baseball.
  19. Patrick Hockstetter : après avoir été tué par Ça, Patrick est utilisé comme déguisement pour tourmenter Eddie sur le terrain de baseball.
  20. Reginald « Belch » Huggins : le membre du gang d’Henry Bowers est aperçu par Eddie sur le terrain de baseball (décidément pauvre Eddie), et une version zombie de Belch aide Henry à s’échapper de l’asile de Juniper Hill.
  21. Le monstre de Frankestein : après que les membres du gang d’Henry Bowers aient pourchassé le Club des Ratés dans les égouts de Derry, ils rencontrent le monstre de Frankestein, et plus précisément la version du film de 1957. Il décapite Victor et arrache le visage de Belch.
  22. Un dobermann : pour aider Henry à s’évader de Juniper Hill, Ça se transforme en un dobermann pinscher immense pour se débarrasser d’un garde terrifié de ces chiens.
  23. La Lune fantôme : alors qu’il est toujours à Juniper Hill, Henry pense entendre la Lune lui parler. Elle prend plus tard le visage de Grippe-Sou.
  24. Victor Criss : autre membre du gang de Bowers, Ça prend sa forme pour convaincre Henry de quitter Juniper Hill pour retourner à Derry et tuer ce qu’il reste du Club des Ratés.
  25. La mère de Jimmy Donlin : alors qu’Henry est à Juniper Hill, Ça se montre à un prisonnier nommé Jimmy Donlin et prend la forme de sa mère, qu’il a tuée et en partie mangée.
  26. La tête de Stanley Uris : Stan est le premier membre du Club des Ratés à mourir, il se suicide. Ça provoque ses amis en prenant la forme de la tête décapitée, et parlante, de Stan.
  27. Mrs Kersh : Bev adulte fait la rencontre de la troublante Mrs Kersh, la dame qui vit désormais dans la maison dans laquelle elle a grandi. Mais c’est en réalité Ça qui transforme petit à petit Mrs Kersh en la sorcière d’Hansel & Gretel.
  28. Enfants morts : jeune, Stan est attiré au château d’eau de Derry où Ça lui fait entendre les voix de « ceux qui sont morts », les enfants qu’il a noyés là.
  29. Les lueurs-mortes : à la fois dimension d’origine et source d’énergie, les lueurs-mortes hypnotisent et plongent dans le comas ou la folie quiconque les voit car Ça réussit à les faire se manifester.
  30. L’araignée géante : la forme finale de Ça, celle qui a priori est la plus proche de sa forme dans sa dimension d’origine, car sa forme « naturelle » est trop complexe pour être comprise par l’esprit humain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom