On apprend que le nom de la série adapté d’Histoire de Lisey, dont Stephen King écrit le scénario, sera Faces. Darius Khondji sera directeur de la photographie.

Stephen King a normalement terminé l’écriture du scénario d’une série de 8h qui adaptera Histoire de Lisey et qui s’appellera donc Faces. Réalisée par Pablo Larrain, elle sera diffusée sur la nouvelle plateforme de streaming d’Apple. Aucune date de diffusion n’a été annoncée pour le moment (encore moins en France), mais le tournage vient de débuter.

Alors que J.J. Abrams fait partie des producteurs de Faces (via sa société Bad Robot), on apprend que le talentueux Darius Khondji (Uncut Gems, Too Old to Die Young) sera directeur de la photographie.

Un nom de qualité qui s’ajoute à une production solide (Julianne Moore, Stephen King et Ben Stephenson seront producteurs exécutifs). Côté casting tous les signaux sont au vert également : Julianne Moore (Lisey), Clive Owen (Scott Landon), Joan Allen (Amanda) et Dane DeHaan (Jim Dooley) Sung Kang (officier Dan Beckman).

Dans une interviewStephen King s’est dit heureux de se re-pencher sur cette histoire parue en 2006 pour en faire un scénario. Il peut changer tout ce qui ne va pas, supprimer ce qui est trop long : “j’ai relu le livre et je me suis dit ‘ok, je vois tout ce qui ne va pas avec ce livre, tout ce qui pourrait être synthétisé’ et j’ai changé ça dans le script.”

Résumé de Histoire de Lisey : Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. A la mort de Scott, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers qu’il a laissés, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres…

La courte description de la série est fidèle à ce résumé. “La série explore une série d’événements qui l’ont amenée à faire face à des réalités étonnantes concernant son mari, qu’elle avait refoulées et oubliées.”

Laisser un commentaire