Quel·le fan de Stephen King n’a jamais rêvé de traverser l’Atlantique pour voyager jusque dans son Maine natal, sa source d’inspiration, le théâtre de la majorité de ses histoires, pour s’imprégner des lieux et de l’atmosphère qui ont donné naissance à tant de récits ? Mais par où commencer ce périple touristique ? Et que visiter exactement ? Voici un guide de voyage pour visiter le Maine sur les traces de Stephen King.


La partie “Bangor” de cet article a été rédigée en collaboration avec Jånathan Pachurka qui m’a proposé de mettre à disposition des fans, via ce site, les photos de son voyage, ses conseils d’après son expérience, et c’est aussi lui qui a créé les cartes que vous voyez. Merci de ne pas ré-utiliser ces images sans notre autorisation.

Si vous aussi vous avez voyagé sur les traces de Stephen King et que vous souhaitez nous aider à consolider cet article pour qu’il aide les fans, contactez-moi !

Quand voyager dans le Maine ?

L’État du Maine est au Nord-Est des États-Unis. Et Bangor, la ville de Stephen King, est au Nord de cet État, perdue dans d’immenses forêts glaciales non loin de la frontière canadienne. Aussi, les hivers y sont rudes, c’est d’ailleurs pour ça que Stephen et Tabitha King passent leurs hivers à Sarasota, en Floride, dans leur deuxième maison. Aussi, pour pleinement en profiter et ne pas risquer de rester bloqué par une tempête de neige, évitez la période de décembre à avril (l’hiver se termine tard dans le Maine).

Plus largement, évitez novembre si vous ne voulez pas que votre budget flambe à cause de la période de Thanksgiving.

Record de neige à Bangor, Maine, en février 2017. Micky Bedell | BDN

Comment aller dans le Maine de Stephen King ?

La porte d’entrée internationale du Maine est la grande ville de Boston. Jånathan conseille la compagnie low cost Norvegian Airlines qui offre un rapport qualité prix défiant toute concurrence !

Ce sera l’occasion de visiter un peu Boston (assister à un match des Red Sox semble obligatoire, puisque Stephen King en est un immense fan) et éventuellement récupérer un exemplaire collector d’un livre de Stephen King : les librairies Barnes & Nobles offrent des éditions uniques et le Brattle Book Shop est un revendeur de livres de collection, Jånathan y a notamment vu la première édition de Carrie en vente ! Pour une ambiance 22/11/63, ne pas rater le restaurant South Street Diner !

Pour continuer ce périple, il est préférable de louer une voiture pour parcourir le Maine. Pour relier Boston et Bangor, il faut compter 4h de route sur de grandes autoroutes (payantes mais pas très chères). Si vous souhaitez uniquement visiter Bangor (quel dommage !), le bus low cost est votre meilleur ami. Le site wanderu.com est un bon comparateur.

Visiter le Bangor de Stephen King

Pourquoi aller à Bangor ?

Stephen King y a son célèbre manoir. Même s’il n’y vit quasiment plus (il partage son temps entre sa maison de Sarasota en Floride et celle située à Oxford County dans la ville de Lovell, Maine), c’est ici qu’il a passé la plupart de son temps d’adulte, c’est un lieu emblématique que tout fan de Stephen King se doit de visiter.

Bangor est aussi la principale inspiration de ses récits majeurs, notamment Ça : Derry est une copie fictive de Bangor mais les deux villes partagent bien des histoires, dont le meurtre violent et homophobe d’un jeune homme…

Enfin, au fil des années, Stephen King a beaucoup donné à la ville qu’il considère comme la sienne. Il a notamment financé l’hôpital, un terrain de baseball et une piscine municipale.

Bangor est incontournable, c’est LA ville de Stephen King.

Où loger à Bangor?

Jånathan conseille de louer un Airbnb. Il a testé l’adresse de Wendy à Winterport, un peu au sud de Bangor, dans une maison à l’ambiance… Simetierre. “Wendy aime les Français et accueille régulièrement des américains faisant le déplacement pour Stephen King. Elle partagera avec vous quelques anecdotes sur le maître. Elle possède deux chambres.

Sinon, optez pour un motel à Bangor, surtout si vous n’êtes pas véhiculé. Le Charles Inn (20 Broad Street) est un arrêt intéressant : avant qu’il n’achète une extension à sa maison pour son invités, il les faisait dormir ici. Les chambres 202 et 209 sont thématisées Stephen King et Ça !

Stuart Tinker propose aussi le Brewster Inn, le Lucerne Inn et le Ramada Inn.

Où acheter un souvenir ?

Il faut savoir que Bangor n’est pas une ville touristique. Inutile de chercher l’office de tourisme car il n’y en a pas ! Vous trouverez quelques pépites dans des magasins de la Main Street (rue principale) dont :

  • The Rock and Art shop qui est un magasin type cabinet de curiosité et qui vend notamment les seules cartes postales de Bangor (avec le mural) !
  • Rebecca’s Gift Shop tenu par des personnes adorables avec beaucoup de cadeaux représentant le Maine et de Bangor.
  • Les brocantes à chaque coin de rue pourront vous amener à l’achat de pépites. Jånathan a craqué pour une plaque d’immatriculation du Maine à 3$ !
  • Mais surtout, LE magasin à ne pas manquer est bien évidemment la librairie de Gerald Winters dont j’ai déjà beaucoup parlé sur ce site. C’est un spécialiste et immense fan de Stephen King qui possède une collection incroyable, qu’il est entrain de re-compléter suite à une inondation. C’est une boutique un peu fourre-tout dans lequel vous trouverez des livres mais aussi des statues, t-shirt, poster… à l’effigie de notre auteur favori ! N’hésitez pas à discuter avec lui, vous aurez alors la chance de prendre dans vos mains une des haches qui a servi au tournage du Shining de Kubrick, ou encore la masse de la pièce de théâtre Misery.

Vous pouvez aussi vous rendre un peu plus loin, à l’université du Maine où une immense boutique vous attend ! Stephen King y a étudié, et une chaire professorale Stephen King est ouverte depuis 3 ans.

Comment visiter Bangor ?

Deux solutions s’offrent à vous :

  • La première est de prendre le SK Tours of Maine de Stuart Tinker, un passionné de King qui possède deux mini-bus et organise des tours de la ville sur les traces mythiques de Stephen King. D’après son site il y en a pour 3h moyennant $50 (réserver en avance), et d’après Jånathan qui a demandé à des fans rencontrés sur place, il n’est pas possible de descendre des bus pendant la visite. “C’est un tour guidé et commenté sans réelle liberté. Mais c’est l’assurance de ne rien rater ! En anglais bien sûr !”
  • La seconde est de faire le tour soi-même, après être allé récupérer le livre de Stuart, qu’il est aussi possible d’acheter depuis la France. Il le vend pour seulement $12 et dispose d’un grand stock chez lui, mais prévenez-le par mail avant. S’il est en tournée, sa femme vous donnera le précieux livre. Pas de carte à l’intérieur, juste des anecdotes, d’où l’idée de ce guide sur ce site : nous complétons le livre en vous offrant des cartes pratiques des lieux à visiter ! “Pour moi, c’est la meilleure façon de visiter Bangor et de prendre son temps pour en profiter. Comptez une journée complète si vous êtes fan du maître !” précise Jånathan.
    Bémol : le livre est en anglais uniquement, d’où cet article qui recense les points d’intérêt de Bangor mais va aussi bien loin que le petit guide de Stuart (autres lieux du Maine, conseils de voyage, etc).

Que visiter à Bangor ?

Voici 4 cartes de Bangor avec des zooms de quartiers de la ville, qui devraient vous aider à vous repérer. Cliquez sur les images pour agrandir les cartes.

Voici les arrêts que vous pouvez faire à Bangor, sur les traces du Tour de Stuart Tinker et des suggestions de Jånathan.

1. Commencer au Nord par l’ Université du Maine où, comme dit plus haut, vous trouverez une belle boutique. L’université est ouverte, n’hésitez pas à parcourir les couloirs et les “hall of fame” !

Jånathan vous conseille, si vous avez un peu de temps, de profiter du petit village de bûcheron reconstitué Maine forest and logging Museum proche de l’Université du Maine, et de ses ponts couverts pour une ambiance Stephen king plus sauvage ! Encore plus loin, le Acadia National Park est un indispensable pour les amoureux de randonnée. Enfin, à Belfast, de bonnes adresses pour manger un Homard du Maine avec vue sur le port !

Pour les amoureux de randonnée, rendez-vous sur https://www.mainetrailfinder.com/trails

2. De retour vers Bangor, s’arrêter au R.M Flagg qui est un magasin sans intérêt mais devant lequel King passe souvent en voiture, c’est delà qu’il tient le nom de Randall FLAGG.

3. Le magasin jouxte l’immense et magnifique cimetière Mount Hope. “Les américains s’étalent dans les cimetières, ils ont la place et en profitent ! Il est ainsi conseillé de le parcourir en voiture pour ne pas y passer la matinée !”. Ce cimetière, King aime s’y promener. Certains noms dans ses romans lui viennent directement de noms qu’il a vus sur les tombes de ce cimetière. Il a aussi servi de cadre à l’enterrement du petit Gage Creeds dans la version adaptée au cinéma de Simetierre.

4. En retournant vers le centre, vous croiserez le chemin du Dorothea Dix Psychiatric Center dont la présence touristique n’est pas appréciée. Il a inspiré l’asile de Juniper Hill à King.

5. Plus loin, le Bangor Waterworks est mentionné dans Ça et est présent dans Dreamcatcher, le livre et le film, puisqu’ils ont filmé ici. A cet endroit fut aussi tourné la scène des rats dans La Créature du Cimetière. “Se garer sur le parking en face et traverser la route (très passante) puis les rails.”

6. Le Medical center n’a aucun intérêt selon Jånathan mais c’est l’hôpital financé par Stephen et Tabitha dont je parlais plus tôt : ils ont donné $1.8 million.

7. “Un petit détour par le siège de 100.3WKIT vous donnera l’occasion d’un selfie devant la “statue micro” de la radio du maître !”. C’est une des trois radios que les King possèdent (KIT = King IT, c’est à dire King ÇA). Elle diffuse dans tout le Maine et vous y entendrez principalement du rock !

8. Vous arrivez ensuite dans le cœur de Bangor (Carte Zoom 2). Commencez par les friches mortes (inspirations pour Ça) sur les rivages de la rivière Kenduskeag. “Je vous conseille une chose : garez votre voiture sur le parking de Valley Avenue et parcourez-les à pieds ! Descendez, explorez, mettez vous dans la peau d’un Raté et vivez à fond ce moment. Je ne vous promets pas une zénitude totale à la rencontre d’une bouche d’égout…”

Son grand parking vous permettra d’accéder au centre-ville et de profiter des différents points d’intérêt, visibles sur le zoom 3 des cartes de Jånathan.

Le centre-ville de Bangor

Rendez-vous après le numéro 20 pour toutes les photos de cette partie.

10. Les canaux de Derry sont l’inspiration pour les canaux dans Ça. L’un d’entre eux est là où Ben, jeune, rencontre Grippe-Sou pour la première fois alors qu’il rentre de l’école.

11. La mort d’Adrian Mellon (Ça) est inspirée d’un crime homophobe qui s’est vraiment déroulé à Bangor en 1984. Une pierre gravée en hommage à Charles O. Howard, tué à l’âge de 23 ans, a été installée en 2014.

12. La grande rue en pente notée “Up-Mile Hill”, l’endroit de Derry où Bill emmène Audra en vélo à la fin de Ça. HI YO, SILVER ! A Bangor il s’agit de Hammond Street.

13. Passez devant le Charles Inn dont je vous parlais dans la partie Logements.

14. Allez à la librairie de Gerald Winters dont je vous parlais dans la partie Boutiques souvenirs.

15. Le théâtre Penobscot et sa compagnie existent grâce à un don de Tabitha et Stephen. La première mondiale du film Charlie, avec Drew Barrymore, a eu lieu ici.

16. La Bangor House est un ancien hotel mati au 19e siècle situé au 174 Main Street. Ce grand bâtiment en briques rouges est dans Ça le Derry Townhouse, l’endroit où dorment les Ratés adultes à leur retour à Derry.

17. La Pharmacie Sac d’Os (226 Union Street)n’existe plus. “Quand j’y suis allé (août 2019), on devinait l’enseigne mais il se peut que les locaux soient rachetés par une autre enseigne !”. C’était la pharmacie où Stephen et Tabitha allaient mais surtout, c’est celle des événement du début du roman Sac d’Os.

18. Stephen King Mural : Stephen et Tabitha ont versé une subvention à Liam Reading, un diplômé de l’Université du Maine, pour peindre un mur en hommage aux grandes figures du Maine. On y voit Stephen King mais aussi Patty Griffin, Dorothea Dix, Joshua Chamberlain, et des joueurs de baseball.

19. Les King vivaient au 2e étage du 22 Sanford Street quand les droits de Carrie se sont vendus et que Doubleday a offert à Stephen $200,000 pour la version poche. C’est donc ici que tout a changé pour lui, même si le bâtiment a aujourd’hui disparu.

20. La maison qui a inspiré la Maison de Bev dans Ça est située sur First Street.

Les photos du ventre ville de Bangor :

Une fois ce tour du centre de Bangor terminé, vous pouvez reprendre la voiture (Carte Zoom 2). Rendez-vous après le numéro 30 pour toutes les photos de cette partie.

21. Allez voir la célèbre statue de Paul Bunyan que l’on connaît bien pour son “rôle” dans Ça notamment (parking à proximité). Elle a été installée en 1959.

22. Au 100 Dutton Street se trouve Bass Park : dans Ça, quand il se fait tuer, Adrian Mellon revient de Bassey Park. Et à la fin d’Insomnie, l’auditorium et centre civic qui sont à Bassey Park sont presque détruits après qu’un homme se crache non loin en avion.

23. D’ailleurs, le quartier où se déroulent les événements d’Insomnie se situe à l’embranchement Hammond Street / Thirteenth Street / Allen Street. La boutique “Red Apple” du roman est le double fictif du “Corner Store” et Ralph Roberts vit au 2e étage d’une maison sur Hammond Street.

24. Les King ont donné près de $3 millions pour construire le complexe sportif et le centre aquatique du Hayford Park. D’après Stuart Tinker, c’est aussi dans un banc de ce parc que le protagoniste de La Peau sur les Os revoit la gitane à la fin du roman.

25. Le terrain de baseball “Shawn Trevor Mansfield” est un don des King en hommage au jeune Shawn, un enfant mort à 14 ans d’une maladie qui l’a toujours empêché de jouer au baseball. C’est la façon de Stephen King de montrer son appartenance à Bangor, en offrat un jeune un terrain où ils pourront réaliser leurs rêves.

26. Dans 22/11/63, monsieur Dunning vit à Derry, le double fictif de Bangor, mais dans une rue qui existe réellement à Bangor : le 379 Kossuth Street.

27. Vous arrivez ensuite à un lieu important des événements de Ça : le Thomas Hill Standpipe, le fameux chateau d’eau qui a inspiré celui de la ville de Derry. Le parc qui l’entoure est aussi mentionné dans Dreamcatcher et 22/11/63.

28. Non loin du chateau d’eau et du départ des SK Tours of Maine se trouve un banc où Stephen King aurait écrit quelques lignes de Ça.

29. Sur votre chemin vers la maison du maître, passez par la bouche d’égout de Grippe-Sou au coin des rues Jackson et Union. “Quand vous faites la visite avec Stu, il ajoute une petite main qui dépasse pour une photo fun. Vous êtes libres d’y ajouter un petit ballon rouge… Sur la bouche d’égout est tagué un “Ça”, vous ne pouvez pas la rater ! Attention cependant, le voisinage est hostile, je me suis fait réprimander en prenant des photos…”.

30. La maison de Stephen King se situe un peu plus en bas de la rue, au 47 West Broadway. Bientôt, elle devrait accueillir les archives de Stephen King (actuellement à la bibliothèque publique d’Orono) mais aussi une retraite pour auteurs, et les locaux de sa fondation. En savoir plus.
“Le soir, vous aurez la façade en contre jour, l’idéal est donc de gérer le timing pour votre passage par ici si vous voulez de belles photos ! En août, j’ai eu la chance de croiser Stephen, Tabitha et Owen (qui sortait de leur résidence en voiture). Mais n’espérez pas un selfie avec le maître et ne jouez pas au paparazzi par respect pour l’auteur.” conseille Jånathan.

Les photos :

À Bangor, allez faire un tour du côté du petit aéroport dans lequel King a puisé son inspiration pour raconter Les Langoliers. C’est d’ailleurs là-bas que l’adaptation de la nouvelle en film a été tournée.

Un peu au Sud de Bangor se trouve le Dysart’s Truck Stop (carte de Bangor), le restaurant routier qui a inspiré à Stephen King la nouvelle Poids Lourds, et donc le film Maximum Overdrive.

Visiter les autres lieux du Maine de Stephen King

Quelques autres lieux pourraient vous intéresser. Jånathan ne les a pas visités mais je vous conseille tout de même, si votre séjour vous le permet, d’aller rendre visite à ces autres lieux des oeuvres de Stephen King.

1. Selon les sources, l’inspiration pour le lac et la forêt dont il est question dans La Petite Fille qui Aimait Tom Gordon et Sac d’Os au très réel lac Flagstaff, plus au nord du Maine, alors que d’autres fans pensent au lac Kezar, situé près de sa résidence de Lovell (voir plus bas).
Lac Flagstaff : 2h45 en voiture de Bangor, 4h45 de Boston
Lac Kezar :
2h40 en voiture de Bangor, 3h de Boston

2. La petit localité de North Haven sur l’île du même nom bien au Nord de Portland, a seulement donné son nom à la ville fictive de Haven, mais je me devais de la mentionner. Elle est située au sud de Bangor dans les romans de King, et ce n’est pas une île. S’y déroulent les événements des Tommyknockers et de la série Haven, inspirée de Colorado Kid. Elle est aussi mentionnée dans Ça et 22/11/63.

3. La ville de Hampden, où Stephen King a étudié et enseigné quelques temps, a servi d’inspiration pour la ville de Chamberlain où vit Carrie. L’auditorium de l’école où King a enseigné, la Hampden Academy, a servi d’inspiration pour la scène du bal de Carrie.
Hampden : 12min en voiture de Bangor, 3h30 de Boston

4. S’il existe une ville nommée Ludlow dans le comté d’Aroostook, ce n’est pas elle qui a servi d’inspiration pour le Ludlow de Simetierre. C’est en réalité Orrington, dans le comté de Penobscot, qui a inspiré ce récit. C’est alors qu’il logeait au 664 River Road quand il enseignait à la Hampden Academy que Smucky, le chat de Naomi, est mort écrasé sur la route. Cet événement et l’existence d’un petit cimetière pour animaux pas loin lui ont donné l’idée pour Simetierre.
Orrington : 13min en voiture de Bangor, 3h40 de Boston

5. Stephen King a passé une partie de son enfance dans le petit village sinistre de Durham. S’il n’a absolument aucun attrait touristique, nul doute que son ambiance de localité morte avec ses maisons abandonnées ont assez marque King pour influencer certains de ses récits. D’ailleurs, certains diront que la Marsten House de Salem est inspirée de Shiloh Church de Durham.
Durham : 1h45 en voiture de Bangor, 2h10 de Boston

6. Les événements de la nouvelle Brume se déroulent dans la ville réelle de Bridgton qui est beaucoup plus charmante que chez King. C’est aussi dans le Crystal Lake (lac réel) tout proche de Bridgton qu’est jeté le jouet mécanique de la nouvelle Le Singe. Et enfin selon certaines sources, il semblerait que King aie calqué Chester’s Mill (Dôme) sur le modèle de Bridgton. D’ailleurs, le Butterfly Pavilion vous plongera dans une superbe serre aux papillons à la rencontre de paillons monarques plus inoffensifs que dans son roman.
Bridgton : 2h30 en voiture de Bangor, 2h35 de Boston

7. Non loin à l’ouest de Bridgton se trouve la petite ville de Lovell, où Tabitha et Stephen King ont leur deuxième maison, celle du Maine dans laquelle ils passent le plus de temps. C’est en été que vous les croiserez dans le Maine. En hiver, ils sont à Sarasota, en Floride !
Lovell : 2h36 en voiture de Bangor, 2h48 de Boston

8. Portland peut valoir l’arrêt. Stephen King y est né, mais c’est aussi la plus grande ville de l’États, avec plus de 66 000 habitants. Cette ville historique possède un vieux port et attire plus de 3 millions de touristes par an. C’est aussi la capitale économique et culturelle de l’Etat. 5% de sa population parle le français. Visitez aussi le Head Light à Portland, le plus célèbre phare du Maine !
Portland : 1h54 en voiture de Portland, 1h49 de Boston

9. Sur la côte, c’est dans la ville portuaire d’Ogunquit que se trouve Frannie Goldsmith au début du roman Le Fléau. Sur le parking de l’hôtel Harborside, elle regarde le paysage vidé de ses touristes alors qu’elle vient de quitter le père de l’enfant qu’elle porte. Stephen King décrit l’ambiance de cette localité touristique avec tendresse.
Ogunquit : 2h45 en voiture de Bangor, 1h18 de Boston

10. Enfin en arrivant à Boston, passez à Salem (Massachussets) dont l’ambiance magique provient du légendaire procès des sorcières de Salem. King reprendra le nom de la ville pour son roman Salem, raccourci de Jerusalem’s Lot, où vivent les vampires qu’il a créés.

Pour celles et ceux qui se demandent : il semble qu’aucune localité réelle n’aie servi d’inspiration pour la ville de Castle Rock, même si certains aiment à penser qu’il pourrait s’agir de la ville de Woodstock (celle du Maine, pas celle du festival).

En revanche pour l’hôtel qui lui a inspiré l’Overlook de Shining il vous faudra sortir du Maine pour aller au Stanley Hotel (Estes Park, Colorado).


J’espère que ce dossier vous a plu et qu’il vous sera utile pour un voyage ! Et si vous revenez du Maine et que vous souhaitez partager des infos ou des bonnes adresses : contactez-moi ! Je mettrai à jour cet article.

Enfin, j’ai passé beaucoup de mon temps libre à la constitution de ce dossier, aussi n’hésitez pas à m’encourager et à me soutenir en participant à mon Tipeee.

Laisser un commentaire