Publié en anglais le 10 septembre 2019, L’Institut (The Institute) sera rapidement publié en France puisqu’Albin Michel prévoit la sortie française pour le 29 janvier 2020 !

Aucun résumé officiel de la part de l’éditeur français pour le moment, ni aucune couverture, mais on peut s’attendre à une reprise de la couverture américaine (à gauche ci-dessus).

Stephen King résume lui-même L’Institut ainsi : “Je dirais que c’est une histoire à propos d’enfants détenus prisonniers dans un endroit vraiment mauvais, pour exploiter leurs habilités psychiques spéciales.“ Une histoire qui trouve une résonnance particulière dans l’actualité.

Le roman est déjà en pré-commande sur la FNAC au prix de 24,90€ :

Une adaptation en série d’une saison de L’Institut est déjà en cours, par les mêmes équipes que pour Mr Mercedes.

Résumé de L’Institut

Au milieu de la nuit, dans une maison située dans une rue calme de la banlieue de Minneapolis, des intrus assassinent en silence les parents de Luke Ellis et le chargent dans un SUV noir. L’opération prend moins de deux minutes. Luke se réveillera à l’Institut dans une chambre qui ressemble à la sienne, sauf qu’il n’y a pas de fenêtres. Et derrière sa porte se trouvent d’autres portes, derrière lesquelles se trouvent d’autres enfants aux talents spéciaux – télékinésie et télépathie – qui sont arrivés dans cet endroit comme Luke: Kalisha, Nick, George, Iris et Avery Dixon âgé de 10 ans. Ils sont tous dans la Moitié Avant. Luke apprend que d’autres sont passés à la Moitié Arrière, ‘comme les motels crasseux’, dit Kalisha. “Vous y entrez, mais vous n’en repartez pas.’

Dans la plus sinistre des institutions, la directrice, Mme Sigsby, et son personnel s’emploient sans relâche à extraire de ces enfants la force de leurs dons extraordinaires. Il n’y a pas de scrupules ici. Si vous continuez, vous obtenez des jetons pour les distributeurs automatiques. Si vous ne le faites pas, la punition est brutale. Au fur et à mesure que chaque nouvelle victime disparaît dans la Moitié Arrière, Luke est de plus en plus désespéré pour sortir et obtenir de l’aide. Mais personne ne s’est jamais échappé de l’Institut.

Laisser un commentaire