Le roman Les Tommyknockers de Stephen King a été publié en 1987 et adapté en téléfilm en deux parties en 1993 pour ABC. Si un projet de mini-série avait été évoqué en juillet 2013, on n’avait plus entendu parler de ce livre depuis. Variety révèle qu’un nouveau film adapté de Les Tommyknockers va être produit.Les TommyknockersCe sont les producteurs James Wan (Saw, InsidiousThe Conjuring) et Roy Lee (Ça, Lego Movie, The Departed) qui sont à la tête de ce projet. Des producteurs habitués à l’horreur qui confirment bien que King est de plus en plus à la mode quand il s’agit de faire peur ! Wan produira le film avec sa société “Atomic Monster”. Lee quant à lui produira avec Vertigo Entertainment. Le duo a formé une équipe avec Larry Stanitsky : le producteur exécutif de l’adaptation des Tommyknockers de 1993.

Bientôt, on devrait commencer à avoir des informations sur le casting mais aussi le diffuseur (ils sont en train de démarcher les plateformes de streaming) et la date de sortie. On vous tiendra comme d’habitude informés !

Mise à jour du 24 avril 2018 : Universal remporte le projet après avoir battu aux enchères Netflix et Sony. Michael Clear, Jon Berg et Larry Sanitsky (producteurs délégués de la mini-série) produiront ce nouveau projet aux côtés de Wan et Lee.

Résumé de Les Tommyknockers

Tard, la nuit dernière et celle d’avant, Toc ! Toc ! à la porte – les Tommyknockers !
Les Tommyknockers, les esprits frappeurs…
Je voudrais sortir, mais je n’ose pas,
Parce que j’ai trop peur du Tommyknocker.

Tout commence par les rythmes apaisants d’une berceuse ; et pourtant, sous la plume de Stephen King, les vers anodins se muent en une inoubliable parabole de l’épouvante, qui entraîne les habitants pourtant bien sages et terre à terre d’un paisible village dans un enfer plus horrible que leurs plus abominables cauchemars… ou que les vôtres.
Une histoire fascinante et démoniaque que seul Stephen King pouvait écrire. Et lorsqu’on frappera à votre porte, par prudence, mettez la chaîne, si tant est qu’une chaîne suffise…

Laisser un commentaire