Finders Keepers : la promotion autour de la sortie en VO

Finders Keepers, le tome 2 de la trilogie entamée avec Mr Mercedes, sort en VO le 2 juin 2015. La date approche à grands pas et c’est donc tout naturellement que la promotion s’accentue. Voici un petit florilège de tout ce qu’on trouve en ce moment sur le sujet.

> La couverture animée par l’éditeur britannique, Hodder & Stoughton

FindersKeepersanimatedcover--stephenking

> La publicité vidéo de Scribner, destinée à la télévision américaine.

> Le début du roman, version illustrée, sur le site d’Entertainment Weekly.

> La couverture US :

finders-keepers-stephen-king

> Le résumé officiel de la version US :

« Réveille-toi, génie. »

C’est ainsi que débute cette histoire immédiatement poignante signée Stephen King, à propos d’un lecteur vengeur. Le génie est John Rothstein, une icone à l’image de J.D. Salinger, qui a créé le personnage de Jimmy Gold mais n’a rien publié depuis plusieurs décennies.
Morris Bellamy est livide. Non pas parce que Rothstein a arrêté de publier des livres mais parce que le non conformiste Jimmy Gold s’est vendu pour une carrière dans la publicité. 
Morris tue Rothstein et devient ainsi riche, oui, mais le vrai trésor se trouve être des carnets de notes contenant au moins un autre roman de Gold.
Morris cache l’argent ainsi que les carnets de notes et est ensuite emprisonné pour un autre crime.
Quelques dizaines d’années plus tard, un garçon du nom de Pete Sauberg trouve le trésor. C’est maintenant au tour de Pete et de sa famille d’être sauvés par Bill Hodges, Holly Gibney et Jerome Robinson, menacés par un Morris dérangé et assoiffé de vengeance, lorsque ce dernier est libéré de prison après trente cinq ans.
Depuis Misery, Stephen King n’a pas joué autour de la notion de lecteur dont l’obsession pour un auteur devient dangereuse. Finders Keepers est spectaculaire, un suspense qui augmente le rythme cardiaque. Mais King aborde aussi la manière dont la littérature façonne la vie : de manière positive, négative, pour toujours. 

> La couverture britannique :

finders-keepers-stephen-king-couverture-britannique

finders-keepers-stephen-king-couverture-britannique-complete

> La présentation qu’en fait la version britannique :

1978 : Morris Bellamy est un lecteur tellement obsédé par l’écrivain John Rothstein, qu’il tue et dont il vole les carnets de note contenant au moins un autre roman.
2009 : Pete Saubers, un enfant dont le père est brutalement blessé par une Mercedes volée, découvre un lot de carnets de notes enterré, qu’il reconnait comme appartement à un célèbre auteur.
2013 : Morris sort de prison et compte bien récupérer son trésor. Bill Hodges, détective à la retraite qui tient maintenant une société nommée ‘Finders Keepers’, va investiguer cela, dans ce qui est également une course contre la montre, et doit sauver Pete d’un Morris dérangé et à la recherche de vengeance…

> La photo d’un extrait manuscrit :

letter-finders-keepers

 

 

Leave A Comment