[MàJ 25.04.2015] The Bazaar of Bad Dreams : les nouvelles qui composeront le recueil

Le 3 novembre 2015 sort aux Etats-Unis The bazaar of bad dreams (Le bazar des mauvais rêves, en Français), le prochain recueil de nouvelles de Stephen King annoncé comme « plutôt épais ».

a-death-bazaar-of-bad-dreams

Cet article est mis à jour au fur et à mesure des infos sur les nouvelles qui composent ce recueil. Mise à jour du 26 avril 2015 : le sommaire officiel a été dévoilé, l’occasion de mettre à jour la liste avec des infos sur chaque nouvelle. La plupart d’entre elles ont déjà été publiées mais sont encore inédites en VF !

  • Note de l’auteur
  • Introduction
  • Mile 81 : publiée en septembre 2011 en ebook. Résumé : Au 81ème mile de l’Interstate 95, il y a une aire de repos fermée au public où les lycéens boivent de l’alcool et s’attirent des ennuis. Pete Simmons, 10 ans, s’éloigne de son grand frère censé le surveiller et trouve une bouteille de vodka et des magazines pornographiques. Il boit suffisamment pour tomber dans un sommeil éthylique. Une voiture couverte de boue arrive dans l’aire de repos, renversant au passage les signalisations indiquant sa fermeture, mais personne n’en sort lorsque la portière s’ouvre.
  • Premium Harmony : publiée en 2009 dans le magazine New Yorker. Résumé : Après une de leurs courantes disputes, Ray Burkett envoie sa femme Mary acheter un cadeau pour sa nièce. Alors qu’il attend avec leur chien dans la voiture climatisée (il fait très chaud), Mary décède d’une attaque cardiaque dans le magasin. La réaction de Ray est des plus étranges : dégoûté par le bouche à bouche des premiers secours pour tenter en vain de ressusciter sa femme, il essaye de coucher avec la vendeuse du magasin. Quand il se rend compte qu’il a oublié le chien dans la voiture en plein soleil, il trop tard, celui-ci est déjà décédé. Ray trouve amusant que le chien rejoigne sa maîtresse si rapidement… et est reconnaissant d’enfin pouvoir fumer où il veut, quand il veut.
  • Batman and Robin have an altercation : publiée en 2012 dans le magazine Harper’s. Résumé : Sanderson emmène son père atteint d’Alzheimer chez Applebee’s pour leur déjeuner hebdomadaire, où ils ont le même repas et la même discussion depuis 3 ans. Alors qu’il désespère de retrouver toute trace de l’homme qui l’a élevé, il est sauvé d’une agression brutale par son père brandissant une arme, retrouvée dans un moment de lucidité.
  • The Dune : publiée en 2011 dans le magazine Granta. L’histoire d’un juge à la retraite qui se rend régulièrement sur une dune de sable capable de prédire la mortalité humaine.
  • Bad little kid (en vf. Sale Gosse) : cette nouvelle n’a été publiée qu’en France et en Allemagne à l’heure actuelle. Un cadeau de Stephen King pour remercier ses fans de leur accueil lors de sa venue en France. Résumé : Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…
  • A Death (trad. : “une mort”) : publiée le 9 mars 2015 dans le magazine New Yorker et à cette adresse. L’histoire du meurtre d’une jeune fille et du suspect de ce crime, en 1889 dans le Dakota avant que le territoire ne devienne un Etats des USA.
  • The bone church : publiée dans le magazine Playboy en 2009. Poème narratif à propos d’une malheureuse expédition dans la jungle.
  • Morality : publiée en 2009 dans le magazine Esquire. Résumé : Chad, un écrivain en herbe qui enseigne à l’école jusqu’à ce qu’il décroche un contrat d’édition, et sa femme Nora qui travaille comme infirmière à domicile pour un ministre à la retraire, luttent financièrement, comme la plupart des gens ces jours-ci. L’employeur de Nora lui fait une proposition qui pourrait réaliser leur rêve d’une maison dans le Vermont. Mais cela en vaudra-t-il les conséquences morales ?
  •  Afterlife : publiée dans Tin House en 2013. Résumé : William Andrews, banquier d’investissement chez Goldman Sachs, décède le 23 septembre 2012 et se retrouve confronté à la vie après la mort.
  • Ur : cette nouvelle, inédite en France, avait été publiée uniquement pour Kindle (la liseuse d’Amazon) aux Etats-Unis en février 2009. Cette histoire, liée à La Tour Sombre, met notamment en scène une Kindle, d’où l’exclusivité. Pour sa publication dans The bazaar of bad dreams, elle sera revue et corrigée par Stephen King.
  • Herman Wouk is still alive : parue dans The Atlantic en 2011. Résumé : Brenda et Jasmine, deux vieilles amies, entreprennent un road trip dans leur ville natale après que Brenda aie gagné 2 700 dollars à une lotterie. Elles emmènent avec elles leurs enfants, de chacun 7 ans. Au même moment, deux poètes vieillissants (et anciens amants) sont sur la route pour une présentation commune à l’Université du Maine, et décident de s’arrêter sur une aire de repos pour déjeuner. Rapidement, leurs routes vont se croiser d’une façon imprévue.
  • Under the weather : parue dans l’édition poche de Nuit noire, étoiles mortes sous le nom “A la dure“. Résumé : Bradley Franklin est un publicitaire au sommet de sa carrière. Il vit à New York avec sa femme Ellen, dans un bel appartement de l’Upper East Side baigné de soleil, et on pourrait dire de lui que c’est un homme accompli. Mais, ces derniers temps, Brad est fatigué. Il dort mal, fait toujours le même cauchemar qui le réveille en sursaut, se traîne au bureau. Son métier ne le passionne plus vraiment, il en fait le tour, et la relève est déjà arrivée. Et puis il s’inquiète pour Ellen. Elle est tombée malade récemment. Très malade. Les choses s’arrangent, mais elle semble toujours aussi faible…
  • Blockade Billy : publiée en 2010 chez Cemetery Dance. William “Blockade Billy” Blakely a peut-être été le plus grand joueur de Baseball de son époque, aujourd’hui personne ne se souvient de son nom. Il est le premier et unique joueur de l’histoire à avoir été retiré du livre des records. Tout a été mis en oeuvre pour effacer toute trace que William Blakely a un jour été joueur de Baseball professionnel. Et pour cause. Blockade Billy avait un sombre secret plus sombre que les scandales déclenchés par les pilules ou injections dans le sport aujourd’hui. Son secret était bien, bien pire.
  • Mister Yummy : inédit. Pas encore de résumé ou d’informations sur l’histoire.
  • Tommy : parue en 2009 dans Playboy. Une élégie pour son camarade de classe “Tommy” et les années 60.
  • The little green god of agony : publiée dans le recueil de nouvelles d’horreurs “A book of horrors”, en 2011. Batherine “Kat” MacDonald est engagée pour prendre soin de la santé d’un homme riche, Andrew Newsome, qui est allé de médecin en médecin pour trouver, en vain, un remède pour sa douleur persistante. Elle est convaincue qu’il surmontera ces blessures causées par un accident d’avion mais il n’est pas disposé à endurer la douleur d’une thérapie physique. En désespoir de cause, il engage le révérend Rideout qui lui promet d’expulser sa douleur.
  • That bus is another world : publiée dans le magazine Esquire en 2014. Résumé : Un homme en chemin pour un entretien qui pourrait changer sa carrière est témoin d’un événement qui lui pose un dilemme moral. Doit-il signaler ce qu’il a vu et risquer de manquer son rendez-vous ou l’ignorer ?
  • Obits : inédit. Pas encore de résumé ou d’informations sur l’histoire.
  • Drunken fireworks : cette nouvelle 100% inédite va d’abord être publiée exclusivement en audiobook aux USA courant 2015, avant de paraître en écrit le 3 novembre. Chez Simon & Schuster Audio et Scribner, pas de version française prévue pour le moment. Résumé : “A travers ce nouveau tour de force de Stephen King (inédit en version imprimée ou tout autre format), un natif de l’état du Maine raconte comment un feu d’artifice familial annuel s’est transformé en rivalité avec son voisin se trouvant de l’autre côté du lac, provoquant une spirale infernale… avec un résultat explosif !”
  • Summer thunder : publiée chez Cemetery Dance en 2013. Résumé introuvable.

26 mars 2015 : Sur son site, The Guardian nous révèle quelques informations intéressantes à propos du contenu même du livre : chaque nouvelle aura droit à une introduction du King qui en expliquera l’envers du décor. Pourquoi il l’a écrite, comment… et distillera quelques conseils ! Une plongée dans son processus d’écriture qui n’avais été que très peu permise depuis la publication de son sublime essai Écritures : mémoires d’un métier.

Leave A Comment