Simon & Schuster, l’éditeur américain de Stephen King, était à vendre depuis juillet. C’est Penguin Random House, filiale de l’allemand Bertelsmann, qui rachète l’américain.

Information du 25 novembre 2020. Mise à jour le 20 juillet 2022 (cf fin d’article)

Comme je vous l’expliquais ici, Simon & Schuster est à vendre car la maison d’édition ne correspond plus au plan de la maison mère, ViacomCBS, qui a fait un gros pari sur la vidéo numérique. Maison d’édition américaine historique qui publie notamment Stephen King, le rachat de Simon & Schuster avait notamment été étudié par le groupe Lagardère pour sa maison d’édition Hachette.

Mais ViacomCBS aurait trouvé repreneur avec le groupe Bertelsmann, maison mère de Penguin Random House qui mettrait sur la table plus de 2 milliards de dollars, soit nettement plus que ce que ViacomCBS espérait (1,2 milliard).

Penguin Random House est déjà le numéro 1 de l’édition aux Etats-Unis et dans le monde (3,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour une part de marché estimée à un quart des ventes mondiales).

« Cette acquisition va créer une valeur ajoutée énorme pour notre société », a déclaré Thomas Rabe à propos de Simon & Schuster. « Nous renforçons notre position parmi les principales entreprises de création de contenus aux Etats-Unis. (…) Je suis convaincu que ce jour est un bon jour pour l’édition de livre et pour les auteurs. »

Thomas Rabe a précisé que la part de marché de son groupe aux Etats-Unis resterait inférieure à 20% après l’acquisition, ce qui devrait lui assurer le feu vert des autorités de la concurrence.

Le groupe Bertelsmann l’a emporté face à deux acteurs français de l’édition, Hachette Livre (Lagardère) et Editis (Vivendi), et d’un américain, HarperCollins, détenu par News Corp, le géant des médias contrôlé par Rupert Murdoch.

Le communiqué de Bertelsmann n’explique pas dans quels délais ce rachat va se faire, ni si Simon & Schuster va être absorbé ou si la marque va continuer d’exister. À terme, il se peut que les livres de Stephen King soient publiés par Penguin Random House.

Mise à jour du 20 juillet 2022 : pour éviter la création d’un monopole sur le marché, le gouvernement américain souhaite bloquer cette acquisition. Stephen King est appelé à témoigner devant un tribunal fédéral de Washington sur son expérience d’auteur populaire de livres à succès. Il devrait témoigner spécifiquement sur les éditeurs qui achètent les droits de livres qui devraient être des best-sellers et sur les effets que, selon lui, l’accord proposé aura sur la vente de ces livres. Les procureurs affirment que la diminution de la concurrence entraînera une baisse des avances aux auteurs et une diminution du nombre et de la variété des livres proposés aux consommateurs. Le procès doit commencer le 1er août et durer trois semaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom