En 1986, Stephen King a réalisé Maximum Overdrive, d’après sa nouvelle Poids Lourds. Si le film est aujourd’hui étiqueté comme « nanar » et inspire la sympathie, l’acteur principal Emilio Estevez regrette d’y avoir participé.

On peut trouver bien des excuses à Stephen King pour avoir fait de Maximum Overdrive le film qu’il est : déjà ce n’est pas son métier de réaliser, à l’époque il était constamment sous cocaïne, et en plus les équipes de tournage ne parlaient pas sa langue.

Si Maximum Overdrive, son adaptation de Poids Lourds, n’est pas un excellent film, il tend à devenir culte et surtout il attire la sympathie des gens car la bande originale est excellente (en partie signée AC/DC), mais aussi parce qu’il n’est autre qu’un nanar pas méchant qu’on se plaît à regarder entre ami.e.s avec une bière et des pizzas en commentant le mauvais jeu d’acteur ou les explosions.

Et honnêtement il n’est pas si pire que ça. Mais mon avis n’est pas partagé par l’acteur principal, Emilio Estevez, actuellement en promotion pour la série Les Petits Champions : Game Changers qui vient d’arriver sur Disney+. Vanity Fair lui a demandé s’il a des regrets dans sa carrière et voici sa réponse :

« Oh, mon Dieu, ouais. Je ne parle pas dans son dos parce qu’il sait que c’est un film horrible, mais Stephen King parle souvent de sa seule expérience en tant que réalisateur sur Maximum Overdrive, dans lequel j’étais. Les rares fois où j’ai échangé avec lui au fil des ans, il était genre ‘Pouvez-vous me pardonner pour ça ?’. À un moment donné, ma mère m’a demandé pourquoi j’avais fait ce film et j’ai dit ‘Je voulais travailler avec Stephen King‘. Elle m’a répondu : ‘Tu n’aurais pas pu l’aider à peindre sa maison ?’. »

Vous en pensez quoi vous de Maximum Overdrive ? Découvrez mon avis et tout ce qu’il y a à savoir dessus dans notre épisode du podcast Le Roi Stephen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom