La nouvelle 1408 (Tout est Fatal) de Stephen King a été adaptée en film en 2007 sous le nom Chambre 1408. John Cusack, l’acteur principal, a évoqué une idée de nouvelle fin alternative et de suite à l’histoire.

En interview pour la série Utopia, l’acteur John Cusack a reparlé de l’adaptation de 1408 de Stephen King dans laquelle il a joué, et a donné des idées de changement pour une suite. Attention, spoilers !

« Je n’ai pas vraiment tourné dans des vrais sequels. J’ai fait quelques suites non-officielles, où j’avais l’impression d’avoir autre chose à dire du personnage mais vous ne pouvez pas obtenir les droits, alors vous en faites juste une autre version. Je l’ai fait plusieurs fois. J’ai toujours pensé qu’il y avait une autre version de 1408, dans laquelle il pourrait se réveiller dans la pièce et continuer. Ce serait entrer dans la tête de Stephen King. C’est un écrivain tellement formidable, et j’adore cette horreur psychologique à la Rod Serling, mais pas trop le sang. »

Sorti en 2007, Chambre 1408 met en vedette John Cusack dans le rôle de Mike Enslin, un auteur qui enquête sur des maisons prétendument hantées et loue la chambre 1408 dans un hôtel de New York. Bien que sceptique face au paranormal, il est vite piégé dans la pièce où il vit des événements de plus en plus bizarres.

Réalisé par Mikael Håfström et mettant en vedette Samuel L.Jackson, Mary McCormack et Tony Shalhoub aux côtés de Cusack, le film a déjà plusieurs fins alternatives qui laissent le personnage de Cusack dans des endroits très différents :

  • La fin diffusée au cinéma, et donc la fin que la plupart des gens ont vue, est de loin la plus heureuse : Mike survit, et son récit des événements est confirmé grâce à un enregistrement audio.
  • La fin de la Director’s Cut fait mourir Mike dans l’incendie, mais révèle qu’il est heureux de voir la pièce hantée détruite. Le personnage de Samuel L.Jackson, Gerald Olin, voit ensuite plusieurs apparitions aux funérailles de Mike, y compris le cadavre brûlé de Mike assis sur la banquette arrière de sa voiture. Le film se termine avec l’esprit de Mike debout dans les ruines éventrées de la chambre 1408 avant d’entendre sa fille l’appeler et disparaître. Cette version est en fait la fin par défaut sur plusieurs versions internationales de DVD, Blu-ray et en streaming.
  • La dernière fin alternative est similaire, Mike meurt dans le feu, le personnage de Tony Shalhoub, Sam Farrell, lit le manuscrit de Mike sur ses expériences dans la pièce avant que les portes de son bureau ne se referment soudainement.

Si vous avez lu la nouvelle de Stephen King, vous l’aurez compris : aucune de ces fins ne correspond au matériel source de King.

La raison de tant de versions de la fin est due au fait que le réalisateur Mikael Håfström pensait que l’intention de King était de laisser la conclusion ambiguë, et que le public du film aurait trouvé la fin originale trop « déprimante ». Aucune des fins ne fait ce que Cusack aurait souhaité, chacune permettant à Enslin de quitter la pièce d’une manière ou d’une autre.

Il est peu probable que cette idée se transforme un jour en réel projet mais s’il en parle encore 13 ans après le film, c’est que ça le travaille encore. Après tout, pourquoi pas ? L’avenir nous le dira…

Et vous, quelle fin préférez-vous ?

1 COMMENTAIRE

  1. Pour ma part, j’ai toujours imaginé que la fin du film version cinéma pouvait être ambiguë.
    Pour moi, il est sorti de la chambre… ou pas… cela reste flou parce que cela peut être une illusion supplémentaire de la chambre…

    Merci Émilie pour cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom