Stephen King et son oeuvre sont l’objet de nombreuses études et conférences de par le monde. Cette année, deux études universitaires américaines sont publiées.

La première étude se concentre sur la représentation de l’histoire de l’Amérique dans les récits de Stephen King et a été publiée cet été par Tony Magistrale & Michael J. Blouin, professeurs de lettres dans une université du Tennessee. Leur étude fait 180 pages et voici la présentation de l’éditeur :

« Ce livre examine la relation labyrinthique entre Stephen King et l’histoire américaine. En dépeignant l’histoire américaine comme un cycle voué à l’avarice et à la violence, King pose un certain nombre de questions importantes : qui peut faire l’histoire, ce qui est laissé de côté, comment on comprend notre rôle en son sein, et comment éviter de répéter les erreurs du passé. Ce volume examine la relation de King à l’histoire américaine à travers l’étude de méta-récits, d’adaptations, de focus historiques ‘queer’ et alternatives, qui confrontent les schémas destructeurs de notre passé ainsi que notre capacité à imaginer un futur différent. Stephen King and American History offrira aux lecteurs une occasion de mettre la culture populaire en conversation avec les questions urgentes de notre époque. Si nous espérons imaginer une autre voie à suivre pour notre futur, nous devrons sortir de notre enclos – une tâche pour laquelle le corpus de King est particulièrement bien adapté. »

Michael J. Blouin, qui a collaboré à l’étude précédente, publie un autre essai, seul cette fois. Stephen King and American Politics sera publié le 15 janvier 2021 et parlera, en 256 pages, de King et son rapport à la politique des Etats-Unis. Voici la présentation de l’éditeur :

« De Marche ou Crève à L’Outsider, la production de Stephen King reflète les préoccupations politiques majeures des cinquante dernières années. Ce livre est la première étude des manières complexes dont les textes de King parlent de leurs contextes politiques uniques. En explorant cet aspect des œuvres populaires de l’auteur, les lecteurs pourraient mieux comprendre les nombreuses crises auxquelles les Américains sont actuellement confrontés dans un livre qui examine le corpus de King pour aborder un large éventail de questions – y compris la propagation du néolibéralisme, la doctrine Bush-Cheney et le chaos du populiste présent. Bien que sa fiction se veuille anti-politique – reflétant ainsi un abandon généralisé de la démocratie au lendemain des années 1960 – les énergies politiques persistent juste sous la surface. Compte tenu de la possibilité d’une résurgence politique qui hante tant de ses lecteurs, Stephen King produit l’horreur et l’espoir dans une égale mesure. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom