Alors que le film adapté de La Tour Sombre n’était pas encore sorti, on apprenait que Stephen King était attaqué pour plagiat. L’accusation vient d’être rejetée par un juge.

la tour sombre stephen king dark tower

En 2017, Stephen King a été assigné en justice pour plagiat par Benjamin Dubay, le neveu du créateur du comic The Rook, dont le personnage principal ressemble très fortement à Roland Deschain. Un comic book que Stephen King avait dans un premier temps reconnu avoir lu, à une époque qui semble concorder avec celle à laquelle il écrivait Le Pistolero. Dubay et Warren Publishing réclamaient la somme de 500 millions de dollars.

Stephen King a fait sa déposition en juin 2018, et le verdict vient d’être rendu : un juge fédéral de Floride a rejeté le 1er mars l’action en justice. Il a statué que les éléments protégés des deux œuvres étaient différents et qu’aucun jury raisonnable ne pouvait conclure que King enfreint les droits d’auteur du comic.

Selon le juge Harvey Schlesinger, même si les protagonistes des histoires se ressemblent dans les grandes lignes, ils sont bien plus différents sur le fond. D’après le juge, le plaignant “analyse les personnages à un tel niveau d’abstraction et de généralité qu’ils ne reflètent pas vraiment les personnages ou leurs traits communs”, ajoutant : “le demandeur ignore les véritables détails et le contexte qui rendent chaque personnage unique en son genre”.

Si DuBay a affirmé que King était un “super fan” de son oncle et qu’il a admis avoir copié son personnage dans son essai Écriture, mémoires d’un métier, le juge Schlesinger a déclaré que, si Roland Deschain et Restin Dane sont tous deux des aventuriers, ils n’ont guère plus en commun. Il a souligné que leurs points communs n’ont rien d’unique chez les héros d’aventure.

Vincent Cox de Léopold Petrich & Smith PC, qui représente King, a déclaré que son équipe était “satisfaite de la décision minutieuse et bien motivée de la cour”.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire