Avec trois livres publiés par an, on sait que Stephen King est un écrivain très productif. Et il est un lecteur encore bien plus assidu car il a déclaré lire près de 80 livres par an, soit un jour tous les trois jours !

Comme il le dit dans son essai Ecriture Mémoires d’un métier : pour prétendre écrire il faut d’abord lire, et lui-même ne va jamais nulle part sans un livre avec lui. La moindre minute d’attente, il lit.

Grand passionné des mots, il nous partage souvent ses coups de cœur lecture sur ses réseaux sociaux. Mais surtout, il écrit des critiques de certains livres qui, parfois, sont publiées. C’est le cas pour sa critique du roman The Witch Elm, de Tana French, qui vient d’être publié (en anglais) aux éditions Viking Press.

stephen king critique the with elm
Benjamin Marra

Résumé de The Witch Elm : Toby est un charmeur enjoué qui a évité un accident au travail et qui le fête avec ses amis, lorsque la nuit prend une tournure qui va changer sa vie : il surprend deux cambrioleurs, qui le battent et le laissent pour mort. Luttant pour se remettre de ses blessures, commençant à comprendre qu’il ne sera sûrement plus jamais le même homme, il se réfugie dans la vieille demeure familiale pour s’occuper de son oncle mourant, Hugo. Ensuite, un crâne est trouvé dans le tronc d’un orme du jardin et, alors que des détectives approchent, Toby est forcé d’admettre la possibilité que son passé n’est peut-être pas ce qu’il a toujours cru.

La critique de Stephen King a été publiée dans le New York Times papier du 14 octobre. Elle est également disponible gratuitement à la lecture sur le site.

Laisser un commentaire