stephen-king-portrait

Twilight? Du porno pour adolescentes. Hunger Games? Assommant, insipide, peu original. 50 Shades of Grey? De la fiction forte en émotion sexuelle pour jeunes femmes. Dans une interview accordée au Guardian, Stephen King n’y est pas allé de main morte sur les écrits de ses consoeurs.

Lire l’article intégral sur lexpress.fr (edit : l’article n’est plus en ligne)

Laisser un commentaire