Stephen King en France – Vidéo de la conférence de presse, compte-rendu et photos

A l’occasion de son premier passage à Paris, Stephen King a donné une conférence de presse internationale le mercredi 13 novembre. Stephen King France y était et a pris quelques notes et quelques photos pour vous !

A la fin de cet article, retrouvez en vidéo l’intégralité de la conférence de presse ! (merci Lilja)

6tag_121113-132754  6tag_121113-135628

Pour information : ce ne sont que des extraits et non une retranscription complète de la conférence de presse. Quelques spoilers peuvent y traîner…

Sur place l’ambiance est tendue côté organisation. Cette conférence est un événement sans précédent et la sécurité est tatillonne, tout est millimétré mais les journalistes sont impatients et se prêtent au jeu facilement.

Stephen King entre dans la salle de conférence à 15h pile poil, sous les applaudissements des 200 journalistes présents et les crépitements des très nombreux photographes. 2 minutes de photo et tout le monde revient à sa place, la conférence peut commencer.

WP_20131112_015

Stephen King arrive… difficile de l’apercevoir !

Avant les premières questions, Stephen King s’excuse de ne pas être venu en France avant mais il trouve que c’est une honte que nous parlions sa langue et qu’il ne parle pas la nôtre… Et il prévient que ce n’est pas la peine de lui demander d’où lui viennent ses idées, il ne sait pas !

WP_20131112_033

Si Stephen King pouvait avoir un super pouvoir comme un de ses personnages… eh bien tous ! Mais à la réflexion, le shining lui serait bien pratique pour retrouver des choses perdues; il ne trouve jamais ses clés ! Mais il ne souhaite pas un shining aussi puissant que celui d’Abra Stone (dans Docteur Sleep), c’est un pouvoir bien trop grand pour un être humain.

Il a ré-abordé la question de Twilight et 50 shades of grey qui pour lui ne sont pas de bons livres… (voir ici)

Pour lui, Carrie fait désormais partie de la culture américaine… Il y a eu tellement d’adaptations sous différents formats qu’il s’attend presque à ce qu’il y ait un jour un spectacle de marionnettes ! ;)

Les adaptations n’ont pas d’effet sur son processus d’écriture. Quand il prépare un nouveau livre il ne se demande pas si celui ci fera un bon film… Il a grandi sans la télévision et même si il aimait aller au cinéma, il fait partie de cette génération qui n’a pas grandi avec des images sur un écran. Ses histoires, il les imaginait grâce aux romans et poésies qu’il lisait, il ne les voyait pas à la télévision, et c’est toujours de cette façon qu’il voit les choses.

Rien de nouveau à propos de Docteur Sleep : il l’a écrit car il était curieux de savoir ce qui était arrivé à Danny. Il était nerveux à propos de ce livre car beaucoup de personnes disent que Shining est le livre le plus effrayant qu’ils aient lu… Ils l’ont lu à 14 ans, sous leur couette avec une lampe torche évidemment qu’ils ont eu le peur de leur vie ! Maintenant qu’ils ont 40 ans ils en ont vu d’autres et ne se laissent plus effrayer aussi facilement…

Il adorerait réaliser un nouveau film comme il l’a fait pour Maximum Overdrive, surtout que celui ci était terriblement mauvais !

Dans ses histoires, il est moins intéressé par l’expérience de la mort car il s’en sent beaucoup trop proche. Mais la mort est un sujet universel. La naissance et la mort sont les deux seules choses par lesquelles on passe tous sans exception.

Si sa femme n’avait pas récupéré Carrie dans sa poubelle, il ne sait pas ce qu’il serait devenu… Il se souvient que le jour où il a reçu le coup de téléphone qui lui a annoncé que Carrie allait être publié pour une jolie somme d’argent, il a voulu acheter un cadeau de remerciements à sa femme avant qu’elle ne rentre à la maison. Mais ce jour là tout était fermé sauf un drugstore… il lui a acheté un sèche-cheveux !

A propos de 22/11/63 : il a voulu écrire sur la mort de JKF car c’est un des rares moments dans la vie où une seule personne change le cours des choses, qu’il soit scientifique, politique… ou assassin. La théorie de la conspiration autour de cet assassinat oublie que selon lui, tout n’est parfois qu’une question de chance. Après sa mort tout a changé mais on ne sait pas ce qu’il se serait passé si JFK avait vécu. Il a donc choisi de traiter dans son livre que les choses auraient été pires, car pour lui tout arrive pour une raison. C’était peut-être une nécessité que JFK décède…

S’il pouvait lui aussi remonter dans le temps et changer quelque chose dans son travail… il ferait de Maximum Overdrive un meilleur film ! ;) Mais quand il regarde ce qu’il a écrit à ses débuts, il ne peut plus croire que c’est lui qui a écrit ça. Il a changé depuis ses premiers livres. C’est parfois mieux de ne pas retourner en arrière.

Avant-dernière question d’une journaliste : « la dernière fois qu’un événement presse a été aussi important à Paris, c’était pour la venue de Colin Powell. Ca vous fait quoi de créer eautant d’engouement ? ». Stephen King : « Je ne comprends pas l’intérêt qu’on me porte. Ca ne m’effraie pas, c’est merveilleux. »

Dernière question : « qu’allez-vous faire en touriste à Paris ? ». Stephen King : « J’ai des choses prévues mais si je vous le dis je devrai vous tuer… Je pense que je dois aller au Louvre. Et je pense que je dois mettre du rouge à lèvre et aller embrasser la tombe d’Oscar Wilde… et que je dois aller faire un pèlerinage sur la tombe de Jim Morrison… (rires dans la salle) je veux dire je suis ce que je suis bien sûr que je vais aller au cimetière ! Et aux catacombes ! »

WP_20131112_035

Après 1h, Stephen King repart sous les crépitements des photographes… On aperçoit le haut de sa tête !

 

La vidéo de la conférence :

 

Les photos officielles

Leave A Comment