Il faut bien le reconnaître, si Stephen King est avant tout un auteur, il est connu par une partie du public pour ses adaptations, qui lui ont valu une étiquette d’écrivain d’horreur.

Evidemment, il y a de l’horreur chez King, mais c’est toujours bien plus profond que ça et les monstres et démons ne sont que des prétextes, des métaphores. Enfin, je m’égare (oui déjà) et ce n’est pas l’objet de cet article, mais si ça vous intéresse de comprendre ce que je veux dire, on en a parlé avec des fans dans un hors-série de la Gazette en avril.

Là où je voulais en venir, en parlant d’horreur : ce sont les monstres. Les stars d’Halloween ont souvent une place de choix dans les récits les plus fantastiques de l’auteur contemporain le plus adapté au cinéma.

Et ça tombe bien puisqu’Halloween, c’est ce dimanche : quoi de mieux comme programme que de se mettre devant la télé, dans le noir le plus complet, avec un bon vieux film adapté de ce bon vieux Stivou ? 

Voici une petite sélection, selon votre humeur ou celle de vos convives. Et puisque lundi c’est férié, vous pourrez peut-être même en regarder plusieurs.

Pet Sematary Horror GIF by absurdnoise - Find & Share on GIPHY

Simetierre – Pour du sombre

C’est à mon sens le roman le plus dur de Stephen King. D’une sombreur extrême, l’adaptation de Mary Lambert de 1989 a les défauts et les qualités de son époque : parfois un peu grossièrement sanglant et des effets spéciaux qui, forcément, vieillissent, il ne craint pas de s’attarder sur l’idée d’un enfant revenu d’entre les morts pour tuer. Glaçant !

Si l’adaptation plus récente de Kevin Kölsch et Dennis Widmyer (2019) prend des libertés avec l’histoire, elle vous permettra d’explorer un peu mieux la véritable horreur du roman : comment gérer la mort violente d’un enfant ?

Stephen King GIF - Find & Share on GIPHY

Le Fléau – Pour se rappeler 2020

La grande force de King est de créer des histoires intemporelles. Alors que, sous le mandat de Trump, l’Amérique a pu avoir une expérience immersive du roman Dead Zone, il y a un autre roman de King qui rappelle un peu (trop) l’actualité depuis un an et demi : Le Fléau.

Si vous n’êtes pas encore lassé des psychoses dès qu’une personne tousse, des complotistes et des gouvernements qui mentent en mettant en danger leurs citoyens (coucou Trump, Bolsonaro et leurs amis), le téléfilm en 4 parties de Mick Garris est certes un peu long, mais a le mérite d’être écrit par King lui-même et d’ainsi bien retranscrire son roman.

Si vous avez la nuit devant vous, vous pouvez aussi vous intéresser à la récente adaptation en série qui a le mérite d’être moins datée.

Horror Movies GIF by absurdnoise - Find & Share on GIPHY

Creepshow – Pour les monstres

Vous aimez les créatures fantastiques et maléfiques ? Quoi de mieux que le film à sketchs Creepshow ? Je n’ai besoin que de 2 arguments pour vous convaincre : au scénario, King qui adapte 4 de ses nouvelles, à la réalisation le maître du cinéma d’horreur en personne : George A. Romero.

Un classique dans la plus pure tradition des anthologies d’horreur qui cherchent autant à faire rire qu’à faire peur.

Maximum Overdrive – Pour du fun

Après tout Halloween c’est aussi l’occasion pour des explosions et de la franche rigolade. On n’est pas obligé d’aimer les monstres ou les histoires à message pour passer une bonne soirée : Maximum Overdrive est le seul film réalisé par King, à l’époque où il était cocaïnomane, et ça se ressent. En ressort une histoire de camions tueurs surjouée et surdosée en hard rock, un nanar sanglant exactement comme on les aime, un vrai film à chips pour passer une soirée un peu plus détente (et une nuit plus sereine après).

Shining Stephen King GIF - Find & Share on GIPHY

Shining – Pour un classique

Aussi peu fidèle que puisse être le Shining de Kubrick aux intentions de King dans son roman, il reste un classique du cinéma d’horreur et un “must see” absolu.

Je n’ai pas besoin de le présenter davantage mais si vous avez encore du rab de temps après le film : regardez ensuite l’adaptation de Mick Garris écrite par King. Comparez les films et comprenez les deux dimensions horrifiques de Shining tel que King l’a pensé : l’influence d’un hôtel malveillant (seul aspect sur lequel Kubrick s’attarde), mais surtout l’influence de nos propres qui nous poussent à la destruction de ceux qu’on aime.

Redemption Sake GIF - Find & Share on GIPHY

Les Evadés – Pour sortir des sentiers battus

Pour les plus frileux et frileuses, je vous propose ici ce qui est probablement une des meilleures adaptations de King, signée Frank Darabont. Pas d’événement fantastique, pas de monstre… Ici, tout ce qu’on vous propose, c’est l’horreur et la cruauté qui sommeillent dans chaque recoin de notre quotidien. Celles d’une justice bancale. Celles du milieu carcéral. Celles d’une interdiction à la rédemption. Celles d’un pouvoir auquel on prend goût pour profiter des autres. Mentalement et physiquement. 

Mais au final, probablement une des plus belles, et une des plus réelles, histoires de Stephen King, magnifiquement adaptée.


Pour d’autres suggestions de films, séries, ou même de lectures, n’hésitez pas à venir me poser la question (à moi ou d’autres fans) sur les réseaux sociaux de Stephen King France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire un commentaire !
Merci d'entrer votre nom